LA RUSH WEEK EST OUVERTE
N'OUBLIEZ PAS DE VOTER POUR PBH (CLIQUEZ)
On vous rappelle que pour créer un DC il vous faut envoyer un MP au Doyen afin d'avoir l'approbation des admins. Si un DC clandestin est découvert, il sera automatiquement supprimé. Merci !

Partagez | 
 

 Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Rafael P. Seacrest »


~ Dépot de candidature : 27/03/2012
~ Bavardages : 955

~ Gps : Au Comi Con déguisé en Deadpool


ID Card
MOI, MA VIE, MES ENVIES:
NIVEAU SCOLAIRE:
14/20  (14/20)
APPRÉCIATION DES ÉLÈVES:
12/20  (12/20)
MessageSujet: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   Jeu 26 Juil - 0:19

Enterrement de vie de garçon rime toujours avec striptease. En l'occurrence, les trois étudiants s'étaient retrouvés en début de soirée devant le cabaret à l'enseigne mal éclairée. Ils attendaient tous les deux derniers invités, le futur marié accompagné de son chaperon. Dix minutes plus tard, ceci débarquèrent dans un petit cabriolet, le fiancé déguisé en jockey. Les deux kappas présents levèrent les yeux au ciel, regrettant de n'avoir eu le temps de trouver pire traitement. Le temps que les deux retardataires les rejoignent, ils échangèrent un rire moqueur à l'idée du spectacle qui leur était réservé à l'intérieur. Le meilleur était encore à venir. Une fois passés les portes, ils découvrirent, ou redécouvrirent pour deux d'entre eux tout du moins, un monde de lumières et de couleurs, un univers fantaisiste destiné seulement aux adultes. Ils se continrent devant le plus pudique des cinq, bien qu'excités au plus au point. Seacrest et son frère d'arme n'avaient pas perdu de temps: il s'étaient immédiatement rapprochées des pôles de danse et s'étaient accoudés aux pieds des danseuses les plus érotiques et les plus glamours de la région.
Finalement les deux phi kappa tau délaissèrent très vite le protagoniste de la soirée, trop introverti pour savoir profiter pleinement de la vue. Un billet, puis un deuxième glissés dans un string en dentelle, Rafael et son compère s'achetèrent les charmes d'une blonde aux formes généreuses et finirent à l'écart dans un salon privé. Tout en admirant son séduisant déhanché, ils changèrent soudainement quelques remarques concernant la réussite de cette soirée. " On a bien foiré sur ce coup... Autant terminer en beauté ". Seacrest ressortit son téléphone devant le regard inquiet de la danseuse... Il était bien avisé devant la porte d'entrée qu'aucune photographie ni vidéo ne devait être prise par mesure au sein de l'établissement. La blonde arrêta de se mouvoir le long de la barre, commençant à moraliser le kappa quand celui-ci tenta de la rassurer. Il colla aussitôt l'écran sous le nez de son frère, lui dévoilant la teneur d'un message plutôt intéressant. Il s'agissait d'une fête organisée par la co-présidente des iotas, chez elle. " Non non je vais pas chez elle moi " "ptite bite..." lui souffla son représentant tout en contemplant la stripteaseuse avec un intérêt soudain.

Quelques heures plus tard devant la demeure de Campbell, dans la pénombre de l'habitacle d'un SUV stationné.... " T'as bien pigé? T'es une Iota phi nu " " Et pour le reste? " " Sois naturelle, t'es là pour t'amuser tout autant que moi ". Le kappa s'était de lui même invité à la petite sauterie, accompagné de la danseuse qu'il comptait faire passer pour une étudiante de la fameuse sororité. Corps de rêve, blonde, frivole, tenue aguichante, la caricature parfaite de la iota. Les feux du véhicule éclairèrent alors progressivement le pavage avant de trouver le repos face à la bâtisse coloniale.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Shinedown - - I'm Alive So you were 6 feet underneath me, I felt the pulse, I swear you moved, You're digging deep, deep down And recognized how much you had to lose
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Diamond »


~ Dépot de candidature : 19/07/2012
~ Bavardages : 336

~ Job : //
~ Gps : Sur un banc avec des inconnus ramassés à 4h du matin, en train de manger du popcorn et de boire de la vodka.


ID Card
MOI, MA VIE, MES ENVIES:
NIVEAU SCOLAIRE:
0/0  (0/0)
APPRÉCIATION DES ÉLÈVES:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   Jeu 26 Juil - 15:13







Rubby étouffa un bâillement avant de jeter un oeil sur son portable.
22h48.
Légèrement chancelante, la jeune fille se leva en bâillant et rejoignit la salle de bain en se frottant les yeux. Après être passée sous le jet brûlant de la douche, elle entreprit de coiffer son abondante chevelure noire, mais la tâche se révélant trop ardue, elle se fit un chignon brouillon qu’elle fit tenir avec une giclée de laque. Satisfaite, elle retourna dans sa chambre en finissant de se poudrer le teint.
Elle fronça les sourcils tandis que son portable vibrait sur son lit.
« -Allô ? grogna-t-elle.
-Liz, c’est Jim ! Y a une soirée de diiiiiiiingue t’es où ?
-T’es où, toi, connard ?
-Reyne, Iota, grouille y a plus de vodka ! »
Rubby raccrocha d’un geste rageur. « Reyne, Iota ».
Ça ressemblait vachement à une adresse.
Elle enfila un débardeur blanc en dentelle et un short en jean avant de sortir en pestant contre le manque de précision de son ami. Une fois dehors, elle ne put toutefois s’empêcher d’esquisser un sourire. La légère brise caressait ses joues pâles, secouant énergiquement les mèches de cheveux qui s’échappaient de son chignon. Ragaillardie, elle se dirigea vers les domiciles des Iota’s. Après quelques minutes d'errance, une jeune blondinette maquillée à la barbie lui indiqua la route à suivre, et Rubby se trouva bientôt devant une maisonette à la sortie de la ville. La porte était ouverte sur une foule compacte gesticulant au rythme d’une musique dont le son était visiblement poussé au maximum. Un grand sourire aux lèvres, la jeune fille évita un couple qui s’embrassait sauvagement à l’entrée et pénétra dans la maison. Elle ignorait qui tenait la fête, mais elle semblait réussie… Elle se dirigea d’instinct vers la cuisine, se cambrant pour ne pas se faire bousculer par les danseurs et le regard rivé au sol pour ne pas écraser de cigarettes consumées ou autres cochonneries. Une fois arrivée à destination, elle ouvrit la porte du frigidaire, savourant la giclée d’air frais qui lui monta au visage. Elle piocha au hasard une canette de boisson énergisante dont la marque lui était inconnue et retourna dans le salon. La musique battait son plein et il était difficile d’apercevoir clairement le visage des jeunes gens. Elle abandonna donc l’idée de retrouver son ami Jim, et décida de profiter de la soirée. Un sourire narquois aux lèvres, elle but une gorgée de sa canette et la posa sur une table basse, parmi d’autres bouteilles vides. Bien, et si elle commençait par allumer quelques jeunes hommes ? Satisfaite, elle fit quelques pas en prenant bien garde à ne pas se faire bousculer et s’approcha d’un petit roux. Il ne devait pas avoir plus de 20 ans et semblait mal supporter l’alcool. Il hurlait à pleins poumons, torse nu, les cheveux trempés de sueur.
-Salut ma belle, brailla-t-il à l’approche de Rubby. Tu veux un poneeeeeey ?
La jeune fille constata avec horreur que ce dingue n’était autre que son ami Jim.
-Espèce de con, siffla-t-elle en le secouant par le bras. Qu’est-ce que tu fous ?
-Tu veux un poneeeeeeey ? répéta le jeune homme en souriant béatement. Il fait des cacas limaaaaaaces !
Sa voix déraillait, atteignant dangereusement les aigus. Agacée, la jeune fille plaqua sa main sur la bouche collante de son ami.
-Ta gueule, grinça-t-elle en lui pinça le bras de sa main libre. Suis moi, t’es complètement bourré espèce d’idiot !
Elle le tira sans ménagement vers la chambre, bousculant des fêtards au passage. Miracle, la chambre était pratiquement vide ! Rubby s’empressa de chasser une Lambda qui fumait tranquillement en la menaçant de mort et ferma la porte derrière elle. Elle allait foutre deux baffes à son ami pour le réveiller, mais, en se retournant, elle découvrit avec stupeur que celui-ci s’était déshabillé et riait béatement sur le lit.
-Viens mon petit cheval, s’esclaffa-t-il. On va s’amuser !
Et sur ce, il vomit un mélange jaunâtre sur le coussin de Reyne. Rubby poussa un petit soupir, s’efforçant de ne pas regarder vers la direction de son ami dénudé.
La soirée allait être plus longue que prévue…




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   Jeu 26 Juil - 16:33



Ambiance ici

Demeure résidentielle des Campbell. A la sortie de la ville. Soirée Iotas non-officielle. Faites claquer vos fringues, n'oubliez pas vos bikinis et surtout attachez votre ceinture. La soirée sera chaude.
Voilà le message qui avait circulé sur tous les réseaux sociaux. Une soirée de dingue allait avoir lieu. Le pavillon aurait pu être l'endroit, mais la grande maison coloniale avec l'énorme piscine, le sauna et le jacuzzi de la famille Campbell faisait encore pâle figure au Pavillon estudiantin. Le choix s'était très vite arrêté, quoi de mieux que cette énorme baraque, pleine de pièces, pleine de chambres. Une cave à vin impressionnante. Une maîtresse de "cérémonie" qui prévoyait toujours tout au millimètre près. Il ne manquait rien. DJ, bonne zik, boissons à volonté (oups c'est interdit pour certains ça vous avez tous 21 piges au moins???) Buffet panoramique, faite péter la tune, de toute manière c'est papa & maman qui paient.

Bref, la soirée avait commencé depuis deux bonnes heures maintenant. C'était impressionnant, noir de monde. Il y avait des gens que je ne connaissais même pas. Le mot avait du faire tout le tour. Je ne m'attendais pas à voir autant de diversité Lambs, Iotas, Sigma et tout le tintouin. On ne pouvait même pas s'entendre tant il y avait de monde. Je sentais déjà une bonne migraine poindre le bout de son nez. Une fête, du délire et pourtant moi j'étais blasée. J'espérais y voir certaine personnes, mais soit elles n'étaient pas venue, soit j'avais vraiment trop de mal à trouver quelqu'un au milieu de toute cette marée. J'avais aperçu Rox quelques minutes plus tôt, mais pouf disparue d'un seul coup. Je laissai alors mes invités pour aller sillonner les étages à sa recherche.

Même les couloirs, les escaliers étaient remplis. Encore heureux que je partageais la résidence seule. Les parents n'étaient jamais là. La Californie, c'est là qu'on habitait. Autrement imaginez leurs têtes, c'est la mienne qu'ils auraient arrachée, ouais. Je me dirigeais vers ma chambre, ouvrant la porte. Bouche bée, je suis restée plantée sur place comme une quiche. Dedans un fille, un gars tout nu. Beurk et en plus il y avait une odeur bizarre qui flottait dans l'air. Non mais faut pas vous gêner hein... hurlais-je alors. Mais je ne suis pas restée sur place, j'ai tourné les talons en refermant la porte sur ce bien drôle de spectacle. Le chaos voilà ce à quoi me faisait penser cette putain de monstrueuse fête. Je redescendis les marches quatre à quatre allant me réfugier dans la cuisine. J'y tombais sur deux amis. Ils virent que je tirais une drôle de tête.

Non mais imaginez, il était à poil et en plus il a vomit sur mon lit, beurk je suis dégoutée. Je vais devoir faire aseptiser la baraque. Je m'étais laisser tomber sur le tabouret. On m'apporta de suite un grand verre de vodka qu'ils m'aidèrent à avaler.
Bois ça ma grande ça ira mieux. Un verre, deux verres,hop et un troisième pour la route. J'en tenais déjà une bonne. Je titubais légèrement en sortant de la cuisine avec un quatrième verre à la main. Et c'est là que je le vis. Lui. Ce type, ce décérébré de Kappa accompagné d'une blonde poupée barbie style gonflable avec de gros flotteurs. Cette vision me fit avaler mon quatrième verre d'une seule traite. Plissant les yeux, le scrutant dans un coin, regard glacial. J'étais aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   Jeu 26 Juil - 17:43

J'étais tranquillement allongée sur mon grand lit, mon casque sur mes oreilles. J'écoutais du Hard-Rock, le volume au maximum pour ne pas entendre ma chieuse de coloc' qui s'obstinait à nettoyer trois fois par jours. En trois ans, je n'ai jamais fait le ménage, du moins plus loin que le pas de ma porte; après tout il y a aussi des avantages à être avec une fille complètement maniaque. De tout l'appartement, seul ma chambre est en bazar. Mais c'est MA chambre. Interdiction d'entrer, compris ? Un léger tremblement me fait frémir, au niveau de ma hanche, et il me faut plusieurs secondes pour capter que c'est mon portable qui vibre. J'éteins à contre cœur mon iPod, et jette un coup d'œil à mon téléphone. Inconnu. Bon... J'attends quelques secondes, puis le décide enfin à répondre.
-Alloooo ?
-Allo Rob' ?
-Nan c'est le Pape. Pourquoi ?
-Fête à partir de 21H00 chez les Campbell.
-Et, c'est qui ?
-Le Père Noël.
-Ok j'arrive !
Biip Biip Biip Biip Biip. Je raccroche, et un sourire se dessine sur mes lèvres. C'est drôle, moi, la blondinette de la campagne, adore les fêtes.. Je saute dans ma salle de bain et tente de passer ma brosse dans ma crinière déchainé. Mission impossible. Zou, sous la douche. Shampoing, Après-Shampoing, Sèche-Cheveux, Maquillage. Un quart d'heure seulement dans la salle de bain, record battu ! Je file dans ma chambre, en prenant soin de ne pas me casser la figure une deuxième fois dans le fil de l'aspirateur. J'enfile mes plus beaux sous-vêtement, parce qu'on sait jamais, hein.. Un petit short en jean fait l'affaire, assortit à un foulard coloré et un T-Shirt lâche dans les tons pastels. J'attrape à la volée mon sac à main, et fil dans l'ascenseur. 22:33 à mon portable. Il aurait pas pu me prévenir plus tôt lui, aussi ?.. J'arrive enfin devant l'énorme baraque, qui m'est inconnue. Beaucoup de voitures sont garées devant, et ça, ça rime avec du monde, qui rime avec méga fêêêêêêêêête !!! J
'entends déjà la musique, on voit qu'il y a un DJ derrière, ça va être énorme, et surtout noir de monde.. J'entre dans l'immense maison, une odeur d'alcool flotte dans l'air, mais je ne cède pas. Je n'ai jamais bu, je ne buverais jamais. Point. Je reconnais pas mal de monde, enchaine les bises, les « Salut, ça va ? ». Cette question tellement débile que tout le monde demande, par pure politesse généralement. Une des phrases les plus populaires, je dirais. Le pire, c'est que 80% des fois la personne n'écoute pas la réponse.. Cependant il y a aussi pas mal de monde que je ne connais pas, ce qui veut dire qu'il y a vraiment beaucoup de monde. La gorge sèche, surement à cause de la fumée de tabac (et pas que du tabac aussi..), je m'approche du buffet, à la recherche d'un verre. Tout en me faufilant dans la foule, je me surprend à relooker une fille, là-bas derrière le poteaux. Je revient à moi même. Pff.. C'est quoi se délire, Robbyn ?!.. Troublée, je trouve enfin un verre de jus d'orange.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Roxley Decken »


~ Dépot de candidature : 18/04/2012
~ Bavardages : 318

~ Job : Gère le Fight Club de son père
~ Gps : Là où tu n'es pas !


ID Card
MOI, MA VIE, MES ENVIES:
NIVEAU SCOLAIRE:
0/0  (0/0)
APPRÉCIATION DES ÉLÈVES:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   Ven 3 Aoû - 5:32

SHOW ME BABY
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ DJ click herE

Au premier regard, moi l'habituelle calme et posée, grille carrément un câble. Je ne tiens visiblement pas l'alcool ? Putain comment je me suis rendu là ? Mes idées étaient confuses et je bondis sans réfléchir et je colle directe une droite à cette pute au bras de Seacrest. D'ailleurs je n'avais même pas remarqué qu'elle était avec lui. D'ailleurs, ni même remarqué que ma cousine et lui était tout près de la scène. Quoi qu'il en soit.... La musique était trop forte pour entendre le joli bruit de ma main sur sa gueule de vierge offensée. Oh dommage... Par la force de l'impact, la blondelle trébuche sur les gens mais aucun d'eux ne remarquent le comment du pourquoi et la poussent ainsi désagréablement comme si elle était fautive. Une chose de fait ! Un sourire satisfait se dessine faiblement sur mes lèvres alors que,,,

Bon avouez que j'ai l'air de la méchante dans cette histoire mais quiconque me connait n'aurait cru à un geste totalement gratuit...enfin qui me connait réellement ? Bref, ce matin là, rien n'indiquait que cette soirée aurait pris une telle ampleur et pourtant c'est là que tout avait débuté. C'est là que j'avais fait connaissance de la stripteaseuse. Pour faire court je l'avait surprise à taxer une jeune intello sur le campus. Elle n'en avait pas l'air mais cette pouffiasse faisait sa petite loi jusqu'à ce que je la confronte de déguerpir. Alors là, c'est la merde. C'est là que j'ai su que mon pt'it copain -pardon je devrais dire Ex p'tite raclure- bossait ses math chez elle...enfin vous voyez le topo et comme si ce n'était pas assez, alors que je l'avais au collet, cette conne feintai l'attaque au même moment qu'un enseignant passait. Et ouais suspendu pour une semaine. Qui allait croire une fille qui nageait en plein dans ce domaine ? Sans parler de la colère du paternel ! Il m'avait fait faire le ménage du centre et tout juste s'il ne m'avait pas fait récurer les toilettes à la brosse à dent !! Ce fut une journée merdique inutile de vous le dire. Heureusement, Reyne m'avait sorti de ce merdier, prétextant que ses parents avaient absolument besoin de moi ce week end !! Euh ils n'étaient pas vraiment au courant, mais ce n'est qu'un détail. non ?

Qui avait-il de mieux qu'une petite fiesta pour nous remontez le moral ??! Bien des choses à mon avis. Mais bon c'est ce que disait ma cousine ! Puis cette fête ne devait qu'être une soirée relaxe...avec quelques beaux gosses au passage pour nous décrochez la lune, pas tout un régiment merde ! Mais ça, je m'en était pas vraiment aperçu de suite. Quoi que j'ai passé la majeure partie de ma soirée à essayer de rattraper les bibelots que certains échappaient ou je tentais désespérément qu'ils ne bousillent pas la moquette avec leurs souliers dégueulasses. Bref j'étais stressé au max...jusqu’à ce que je me retrouve face à face avec Doug. Celui qui me sert de petit ami. Du moins encore aux yeux des gens, parce qu’à mes yeux à moi, c'est du vent. Dès la première minute qu'il m’aperçoit il me sort le grand jeu. L'enculer. Je cède presque. Je suis encore fragile oui. Je bois, oubliant presque la fête. Nous sommes dans le jardin à l'abri des regards jusqu'à ce que je comprenne, que le mec qui passe à coté de nous, a de grands bâtons en main. Intriguée, je le suis du regard. Il se faufile tout en chancelant entre les gens puis finit par entrer à l'intérieure. La musique éclate les lieux l'espace de la porte entrouverte. * Il fait quoi avec ses pétards...c'est à l'extér....* -merde !

Doug en reste, moi -qui réalise en me levant que l'alcool me tape sur la tronche plus que je ne le croyais- je réussis à me faufiler dans cette foule de plus en plus dense. Mais la visions soudaine de cette barbie m'embrouille. J'oublie pourquoi j'étais là. Non au fait je suis là pour lui éclater la gueule à cette salope ! Au moins je n'aurais pas été suspendu pour un coup que je n'avais pas porté !! Et bang. Vous connaissez la suite. À peine un air triomphant sur mon visage, qu'un bruit sourd siffle intensément au travers la cacophonie environnante. Puis des jets de couleur surgirent de nul part.....*Les feux d'artifices !!! * La surboom du siècle était bel et bien entamée !!


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

FORTUNE FAVOURS THE BRAVE

Ce n'est pas la force des coups que tu donnes, c'est le nombre de coups que tu encaisses tout en continuant d'avancer. Ce que t'arrives à endurer tout en marchant la tête haute. Oui. J'observe, j'encaisse mais je n'oublie pas.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Emrys M. Peterson »


~ Dépot de candidature : 04/08/2012
~ Bavardages : 68

~ Job : Aucun
~ Gps : DTC (a)


ID Card
MOI, MA VIE, MES ENVIES:
NIVEAU SCOLAIRE:
10/20  (10/20)
APPRÉCIATION DES ÉLÈVES:
14/20  (14/20)
MessageSujet: Re: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   Mar 7 Aoû - 11:54

❝L'alcool tue lentement...on s'en fout on est pas pressés.❞


Alors qu'il revenait à moto de la plage où il avait l'habitude d'aller surfer, il entendit dire qu'une fête se préparait dans le coin. A ce qu'il paraissait, la Iota Reyne - qu'il connaissait un peu - organisait une fête d'anniversaire chez elle. Souriant, il vira à droite, roulant jusqu'à la dite maison. Ou plutôt jusqu'à ses environs. Mais alors qu'il était passait devant le pavillon des Lambda, il crut apercevoir quelque chose. Ralentissant, il coupa le moteur et s'approcha. Une silhouette se découpait dans la pénombre, assise en tailleurs sur le devant de la maison. Que faisait cette lambda seule en pleine nuit, devant la maison de sa sororité? Levant les yeux vers la voûte céleste, ce n'était pourtant pas la pleine lune. Elle ne semblait pas ivre morte non plus. Si elle n'était ni loup garou, ni saoule, comment expliquer sa présence ici? « Qu’est-ce que tu fais là toute seule ? T’as perdu tes clés ? » plaisanta-t-il. Tournant la tête vers lui, il reconnut alors la jeune fille. C'était June, la présidente des Lambda. Génial, il venait de vanner une des filles les plus importantes du campus. Bien Emrys, c'est très bien, t'en as pas d'autres comme ça? Sérieusement, il allait vraiment finir par se mettre tout le monde à dos avec ses conneries. Bizarrement, elle ne parut pas vexée, ni même gênée par sa présence. Voulant se rattraper, il fit alors la chose la plus stupide qui soit. « Y a une fête pas loin, tu veux y aller avec moi? » lui proposa-t-il. Non seulement il avait vanné la présidente, mais il lui proposait également d'aller à une fête où il n'était pas invité en sa compagnie. Les vagues lui avaient un peu trop tapé la tête si vous voulez mon avis. Mais le plus étrange dans tout ça, c'est que la brune accepta l'offre. Étonné, le jeune homme se reprit. L'aidant à se relever, il lui tendit un casque et la moto reprit sa route en direction de la fête d'anniversaire.

Se garant devant la maison, la musique résonnait dans l'air. Aucun doute, c'était bien ici. Hésitant quand à la façon d'entrer, il opta finalement pour la porte, non pas sans regrets. S'il avait été seul, il se serait probablement faufilé en catimini par la fenêtre, jouant aux James Bond. Mais là, il ne pouvait décidément pas se ridiculiser autant devant la brune, il en avait assez fait pour ce soir, surtout qu'elle devait penser qu'il était invité. Lui souriant, ils passèrent donc tous la porte d'entrée. Le cœur battant, ils ne trouvèrent aucune résistance, ce qui surpris et soulagea également le brun. Prétextant vouloir trouver la 'Reyne de la soirée', il s'éclipsa, se fondant dans la foule en délire, à moitié ivre. Avec un petit sourire en coin, il s'approcha du stand de boissons. C'était l'heure de mettre un peu d'ambiance...ou plutôt, de souc. Tendant la main vers le distributeur de bière, une main s'en empara avant lui. Levant les yeux, il se retrouva nez à nez avec celle qu'il voulait justement éviter: Reyne. Faisant comme si de rien n'était il attrapa un verre et le leva à sa santé, lui souhaitant un bon anniversaire et complimentant la fête. Mais il n'avait pas vraiment besoin de faire semblant, la jeune fille ne semblait même plus savoir comment elle s'appelait, comment pourrait-elle l'avoir reconnu? Se rassurant un peu, il tourna les talons et fonça vers la piste de danse.

Une belle brune était en train de se déhancher sur celle-ci. Attiré, il se rapprocha d'elle et commença à danser à son tour. Mais quand celle-ci se retourna, ils furent tous deux en mode 'pause'. C'était Rubby, une de ses amies Sigma. Oh non, elle semblait plus sobre que l'organisatrice de la fête et l'avait parfaitement reconnu. Pivotant sur lui-même, il prit la poudre d'escampette...mais elle le tira par le bras. Moitié sérieuse, moitié rieuse, elle devait se demander comment il avait pu entrer et il la surprit à lancer un coup d’œil à la fenêtre. Les yeux pétillants de malice, il sourit. Il ne pouvait rien lui cacher. « J'y ai pensé, mais je suis venu accompagné, donc j'ai du oublier. » Rigolant, il s'éclipsa alors. S'il était accompagné, cela expliquait sa présence ici, non? Et heureusement pour lui, elle ne savait pas qui était celle qui l'avait accompagnée. Car finalement, elle non plus n'était pas invitée. Souriant de son plan génial, il sortit prendre l'air. Devant la piscine, une silhouette se découpait parfaitement. Personne n'était encore dans l'eau. Il décida donc d'inaugurer ça et poussa la personne dans le liquide chloré. Regardant la scène, certaines personnes éclatèrent de rire tandis que d'autres sautaient dans la piscine, ou se déshabillaient avec la ferme intention de le faire. Poussant un cri de victoire, il lança son verre en l'air et sauta à son tour en faisant la bombe, éclaboussant tout le monde...même ceux qui n'avaient rien demandé. Il avait décidément bien fait de venir.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Revenir en haut Aller en bas

avatar

« June T. Williams »


~ Dépot de candidature : 13/03/2011
~ Bavardages : 1283

~ Job : Aucun.
~ Gps : Pavillon Lambda Thêta Phi


ID Card
MOI, MA VIE, MES ENVIES:
NIVEAU SCOLAIRE:
99/100  (99/100)
APPRÉCIATION DES ÉLÈVES:
18/20  (18/20)
MessageSujet: Re: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   Mar 7 Aoû - 21:50

Regardant inlassablement mon téléphone, énervée d'attendre patiemment que les filles viennent me chercher devant le pavillon. Je hais mon ancienne équipe de natation. Je me rassure en me disant que les Lambdas, elles, ne m'auraient jamais fait ça. Bon, je pourrai surement les excuser, les autres idiotes, en me disant qu'elles viennent du Texas pour moi. Mais j'ai pas le temps de les excuser, ce n'est pas mon genre d'attendre les gens. J'en ai même marre d'attendre les autres. Tout le temps, constamment. Je suis cette girouette qui espère du vent. J'entends un bruit de moto mais je me concentre toujours sur mon téléphone, me demandant si je ne devrai pas leur envoyer un autre texto, le rappeler que je suis plantée ici, comme une conne.

    « Qu’est-ce que tu fais là toute seule ? T’as perdu tes clés ? »


Je relève le visage vers l'idiot qui me demande ça. Je reconnais le kappa, ne m'énerve donc pas. Ils ont tous cette manie, de taquiner les gens pour tout et n'importe quoi. Je hausse les épaules pour lui répondre. Je n'ai pas perdu mes clefs, j'ai perdu mes amies à l'évidence. Leur sens de l'orientation doit être déglingué. Note à moi même, ne plus les croire lorsqu'elles me disent qu'elles vont bientôt arriver.

    « Y a une fête pas loin, tu veux y aller avec moi? »


Toujours assise par terre je m'étonne de sa proposition, esquisse un sourire, le trouvant idiot de vouloir se rattraper en m'invitant dans un endroit que je ne connais surement pas. Je fronce les sourcils, je réfléchis, c'est vrai, et mes amies dans cette histoire ? Je les laisse tomber ? A moins qu'elles m'aient laissé tomber sans même m'en parler, bon et bien, la seule solution qu'il nous reste c'est quoi ... Oui, voilà, c'est ça :

    - Ok, je viens avec toi.


Il me tend la main, m'aide à me relever et me passe un casque, ouais, je n'avais pas prévu qu'il fallait que je monte la dessus. Je pose ledit casque sur ma tête, secoue le visage pour essayer d'effacer que la dernière fois que je suis montée sur un engin du genre, c'était avec Jay. Montée sur la moto, j'attends qu'il nous mène là où va se dérouler sa soirée. Tout ce que j'espère, c'est que cela ne soit pas un canular ou quoi que ce soit d'autre.

A l'évidence, ce n'en est pas un. Après quelques minutes de route, on se retrouve devant la maison Campbell, je souris en me disant que finalement c'est chez Reyne que je vais. D'ailleurs, j'espère la croiser et qu'on puisse parler, depuis notre accident, on ne s'est pas parlé, ou que par pure formalité. Une politesse trop retenue pour les deux amies que nous sommes en réalité.

Je regarde Emrys, pose mon casque, parce que je ne compte pas me balader toute la soirée avec lui en main. On s'avance sur le devant de la maison, je crois que le kappa est un peu tendu, et pendant un certain laps de temps, je me dis bêtement, que peut être il n'est pas invité à venir ici. Mais franchement, il ne m'aurait pas trainée avec lui dans une soirée sans y être invité avant, si ? Ma naïveté me tuera, heureusement que je connais le propriétaire des lieux, n'est ce pas ?

Je n'espère qu'une seule chose, c'est qu'Emrys ne partira pas à la chasse aux filles en me laissant en plan, parce qu'on est chez Reyne et même si je m'entends bien avec elle, je ne dirai pas la même chose avec les filles de sa sororité, on est quand même soit disant ennemies jurées. Suffit que je me mette à penser cela pour qu'il parte dans la direction opposée de la mienne. Génial. Dégoutée, pas à ma place, recevant un appel de mes amies qui sont enfin devant mon pavillon, j'attrape une bouteille au vol avant de décider de me promener dans cette fête qui semblait être bien partie pour finir en grand n'importe quoi, encore heureux que je connaisse cette maison par cœur.

J'en entends qui disent qu'une fille vient de se prendre une baffe, qu'un autre a vomi et que tous le monde est bourré. Ca promets. J'en avale une autre gorgée, de ma bouteille d'alcool évidemment. J'entrevois Emrys dans la piscine, avec la moitié des autres participants de la soirée, un feu d'artifice qui explose, je me plante donc entre dehors et dedans regardant tous ces gens. N'en connaissant pas la moitié, j'ai au moins pour la lucidité de me dire que demain, la femme de ménage va galérer. Fermant les yeux, je bois à nouveau, et quand j'ouvre à nouveau les paupières, j'aperçois Raf, je crois, si je n'ai pas rêvé : venir ici était une mauvaise idée. Je me dirige alors vers la piscine, espérant pouvoir supplier Emrys de me ramener. Me faut juste le retrouver.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Sur un air Jazzy ♥. .


    « Et quand tu ne sais plus quoi dire. »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Rafael P. Seacrest »


~ Dépot de candidature : 27/03/2012
~ Bavardages : 955

~ Gps : Au Comi Con déguisé en Deadpool


ID Card
MOI, MA VIE, MES ENVIES:
NIVEAU SCOLAIRE:
14/20  (14/20)
APPRÉCIATION DES ÉLÈVES:
12/20  (12/20)
MessageSujet: Re: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   Dim 12 Aoû - 23:26

N’est pas kappa celui qui ne boit pas. Autant dire qu’au bout d’une heure, l’étudiant n’en était plus à son premier verre. Il croulait d’ailleurs sous les shooters près de la piscine lorsque la bimbo qu’il avait laissée choir dès leur arrivée revint vers lui, l’agrippant par le bras. « J’dégage »« Qu’est-ce que j’en ai à foutre... » Lui répondit-il songeur, les yeux plongés dans son font de verre. La réponse fut nette et sa réaction rapide. Le kappa reçu le contenu de celui de sa partenaire en pleine gueule… Et le temps de recouvrir la vue, le beau brun s’était fait dépouillé habillement par la belle blonde d’une main glissée hâtivement dans le pantalon. Le trousseau de clefs en sa possession, elle tourna les talons et disparu dans la foule. Lorsque le kappa reprit contenance, il la chercha du regard, examinant tous ces visages inconnus tout en tâtant ses poches. « P'tite garce », deux mots soufflés aux travers des cris provoqués par l’hystérie collective. Craignant autant pour sa caisse que pour sa réputation – quelle disgrâce de se vautrer dans un fossé rond comme une queue de pelle – le représentant des kappas plongea à son tour dans la foule, croisant sans plus d’attention son protégé le jeune Peterson en personne. Bien trop préoccupé pour le saluer, il continua son chemin, bousculant deux ou trois clampins jusqu’à déposer ses yeux sur la chevelure d’une brune sulfureuse qui ne lui était pas inconnue…D’abord troublé de la croiser dans un tel lieu alors qu’il était venu accompagné, il laissa sa gêne de côté, relativisant sur les causes de son embarras. L’alcool enivrant ses sens, il s’approcha d’elle par derrière et l’enlaça tendrement quand deux étudiantes vinrent les rejoindre, indignées par ce spectacle. Aussitot, il s’aperçut qu’il ne connaissait aucune des deux interlocutrices de la belle… De plus, il les détailla avec un peu plus d’attention que précédemment. Williams ? Trainer avec des bimbos ?? Après quelques secondes d’hésitation, il se décida à les saluer convenablement, lâchant prise pour aller leur taper la bise. Quand il se retourna, il eut un mouvement de recul inconsidéré. Il en resta bouche bée, littéralement sur le cul… Où était passée June ? * Campbell ! ? … * Un bref moment de silence suffit au kappa pour trouver une alternative. Quitte à repasser pour un con, il l’enlaça brutalement de nouveau et la complimenta sur sa soirée « Je voulais te féliciter pour...." Trop d'éloges... chaque mot brulait soudainement les lèvres du playboy récalcitrant. " Pour tout çà quoi... ». Puis il déposa hâtivement sa joue sur la sienne, la bisant brièvement, une marque d'attention loin d'égaler le précédent rapprochement. C’est alors qu’il aperçut la blonde à l’entrée agitant les clefs sur son doigt, le narguant tout en sachant pertinemment bien qu’il n’aurait jamais le temps de la rejoindre. Il lâcha la reine de la soirée et couru en sa direction, bousculant maladroitement une jeune femme qu’il reconnut aussitôt. * Putain June… * Partagé entre crainte et joie, le beau brun resta sur le qui-vive, l’examinant. Une autre hallucination? Pour en avoir le cœur net, il lui caressa le visage, un geste totalement dépourvu de sens. Vraisemblablement non. « RESTE LA » Lui hurla-t-il avant de s’esquiver pour revenir auprès d’elle quelques secondes après, l’embrassant spontanément et sans aucune raison apparente. « Ça te fera une autre raison de patienter... » Logique difficilement cernable de la part du kappa à l'esprit saturé. Il haussa les sourcils et sans terminer sa phrase, il fut comme happé par la foule. Gauchement, il sautait par-dessus les cinglés dans le salon, tentant de rejoindre la sortie la plus proche quand il aperçut un kappa sur le point de commettre l’irréparable. De dieu. Son sang ne fit qu’un tour lorsqu’il vu ses mains caresser les flancs d’une brunette mal gaulée…* La blonde ou le frère ? Le frère ou la blonde?* « URGENCE, DÉGAGEZ bande de cons !! » Il se rua dans leur direction, s’époumonant vainement. Leurs lèvres allaient se toucher d’un instant à l’autre et de part cet acte, les kappas deviendraient la risée de tous. Arrivé à leur niveau, sa main emporta in extrémiste la perruque d’un lamb travesti pour l’occasion, avant de tomber à genoux dans cette cohue. Il se releva, jetant la poignée de tiffes factices à la tronche du fautif sans émettre de commentaire puis reparti de plus belle pour finalement s'écrouler contre le tronc d'un peuplier au dehors. Là, dans la mi pénombre, le son caractéristique de son moteur l'appelait. Il l'imaginait au volant, les ongles crispées dans le sur-cuir du volant... Le kappa, abrité derrière sa main, s'approcha lentement malgré les coups de semonce du moteur. * Elle ne l'fera pas, elle en a pas les couilles *. Pas après pas, il s'approchait de son but quand elle accéléra, l'évitant pour aller s’engouffrer dans l'avenue à pleine bourre.... " SALOPEEEE "

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Shinedown - - I'm Alive So you were 6 feet underneath me, I felt the pulse, I swear you moved, You're digging deep, deep down And recognized how much you had to lose
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Diamond »


~ Dépot de candidature : 19/07/2012
~ Bavardages : 336

~ Job : //
~ Gps : Sur un banc avec des inconnus ramassés à 4h du matin, en train de manger du popcorn et de boire de la vodka.


ID Card
MOI, MA VIE, MES ENVIES:
NIVEAU SCOLAIRE:
0/0  (0/0)
APPRÉCIATION DES ÉLÈVES:
0/0  (0/0)
MessageSujet: Re: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   Sam 18 Aoû - 18:51









Rubby se retourna en sursaut. Derrière elle, la porte s’était brusquement ouverte. Réalisant soudain avec horreur qu’elle était dans une pièce à coucher avec un homme nu, elle s’empressa de bafouiller une excuse, rouge de honte. Mais la nouvelle arrivante ne lui en laissa pas le temps. Elle hurla quelques propos incompréhensibles puis repartit en claquant la porte. Se doutant que cette jeune iota ne pouvait être autre que la propriétaire de la maison, Rubby poussa un juron et s’apprêtait à la rattraper pour s’excuser ; quant un râle la fit se retourner.
Jim s’était maintenant endormi, la tête plongée dans son propre vomi, un sourire béat aux lèvres.
-Tu vas prendre cher abruti, souffla la jeune fille entre ses dents.
Sur ce, elle attrapa la couverture du lit et en recouvrit le jeune homme, prenant garde à ne pas regarder ses parties génitales.
-Je viens te chercher dans quelques heures, annonça-t-elle sortant. Si t’es plus là, t’es un homme mort.
Claquant la porte derrière elle, la Finnigan se retrouva bientôt noyée dans la foule compacte de fêtards. Seulement, la musique résonnait dans ses tympans, et les effluves d’alcool et de cigarette la convainquirent de se laisser entraîner dans la danse. Oubliant ses promesses d’excuses, elle attrapa une canette à moitié vide sur la table basse du salon et la vida en une bouchée. Elle secoua énergiquement d’autres bouteilles d’alcool diverses qui traînent sur la table et quand le bruit familier de la boisson agitée se faisait entendre, elle souriait et avalait tout d’un trait. Après ce petit jeu plutôt agréable, elle fit son entrée sur ce qui semblait être la piste de danse. L’équivalent de trois verres de whisky avalés d’un coup eut son effet. Rubby s’était mise à se déhancher violemment au rythme –ou pas- de la musique, créant un petit cercle autour d’elle. La tête vide, un sourire béat aux lèvres, elle chantait à tue-tête, se cambrant et se déhanchant comme une furie. Certains garçons s’étaient arrêtés pour regarder avec amusement cette nana de 21 ans en débardeur dentelle se taper un kiff sur une musique country, mais elle s’en contre fichait. Elle venait de sentir une présence anormale derrière elle. Ça fait un peu paranormal quand je dis qu’elle sent une présence, surtout qu’étant dans une salle comble de fêtards ou il y a à peine la place de bouger un doigt, sentir une présence est assez normal. Mais il y a des gens, des fois, tu es tellement proche d’eux que quand ils sont là, et bien étrangement, tu le sens. Comme si tu es étais reliés à eux. Comme un 6eme sens. C’est donc intriguée que Rubby se retourna, un sourire encore éclatant scotché sur les lèvres.
Et puis bam, surprise.
Emrys ! Le sourire de la jeune fille s’évanouit brusquement, et elle resta un instant immobile. Que faisait le kappa ici ? Pas qu’elle était contrariée de le voir, au contraire, mais elle était assez étonnée. Si elle avait bien comprit, la propriétaire de cette maison était une certaine Reyne, et Emrys, si elle se souvenait bien, avait pour habitude de l’éviter. Il était surement venu clandestinement. Comme à son habitude. Elle esquissa un sourire, et, se remémorant les méthodes douteuses de son ami, elle jeta un regard pétillant à la fenêtre, en se retenant de rire. Heureusement, Emrys la rassura sur ce point, précisant qu’il était venu accompagné cette fois-ci.
-Mes félicitations, s’esclaffa la jeune fille. J’espère que cette fois tu feras un peu d’exercice, puceau…
Il n’était bien sur pas puceau, et Rubby le savait bien, mais cette pique avait était lancée en souvenir de leur rencontre, où après l’avoir dragué, Rubby l’avait emmené dans une chambre à coucher. Lieu où le kappa s’était dégonflé et avait commencé à lancer des blagues douteuses. Elle regarda en riant son ami s’éclipser et, avalant une énième bouchée de bière, elle se remit à danser.
Quelques minutes passèrent, ou peut-être des heures. Entre temps, elle crut comprendre qu’une mini bagarre avait eu lieu, qu’un type s’était volé sa voiture, que des feux d’artifices avaient étaient lancés et qu’Emrys avait déclenché la polémique en poussant tout le monde dans la piscine. Bien. Tout partait en cacahuète, ce qui lui plaisait assez bien. Un sourire narquois aux lèvres, elle avala d’un trait un demi-verre de whisky glacé et sortit dans le jardin.
Au loin, elle aperçut une table de terrasse près des buissons, sur laquelle était posée une énorme quantité de vodka. Nouvelle livraison toute fraîche, sans doute. Ragaillardie par cette perspective, elle fila droit vers la tablée d’alcool et en vida un verre. La plupart des invités avait fait la même chose. Ce qui donna une idée à notre future Sigma.
-ça vous dit un petit jeu ? hurla-t-elle pour se faire entendre. Histoire de voir si vous êtes chauds !
Les plus bourrés des fêtards poussèrent des hurlements hystériques, tandis que les autres écoutaient avec amusement, piqués par la curiosité.
-Tournois de vodka, reprit la Finnigan. Le dernier qui reste debout a gagné.
-Et on gagne quoi ? s’enquit un delta boutonneux.
-ça te dit un peu d’exercice au lit chéri ?
Le garçon acquiesça en riant et empoigna une bouteille qu’il vida d’un trait.
La fête avait commencé…


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   Lun 20 Aoû - 9:45

Soirée mémorable, voilà ce que devait être cette fête. J'étais là depuis quatre ans, pourtant celle-ci était la première que je donnais réellement. Entièrement chapeauté par mes soins. J'aurai du être à jeun, surveiller du coin des yeux tout ce qui se passe. Seulement, j'étais bourrée comme jamais encore. Je tenais encore sur mes jambes, j'avais encore le contrôle de mon corps, mon esprit lui était un peu plus embué. C'est là que je remarquai la blonde. Ma colocataire. Je senti une bouffée de chaleur me monter, quand j'aperçus son regard sur moi. Depuis quelques temps... Ce que j'avais découvert m'incommodait. Je ne fis rien, à part tourner les talons pour aller me chercher un autre verre. Une bière cette fois. Je voulu m'emparer de la pompe à bière quand je sentis une main me frôler. Mon regard rencontra alors le sien. Lui, ici un deuxième kappa en voulez-vous un? En voilà... Je retire ma main comme si son contact m'avait "brûlée". Je suis surprise de le voir ici encore plus que d'avoir entre-aperçu Seacrest. Bon anniversaire Mais c'est pas mon anniversaire espèce de crétin va, que je pense mais je ne dis mot. Je suis saoule, mais je t'ai vu... Je n'ai pas le temps de m'y attarder, autrement je l'aurai fait chier. Je lui aurai demandé ce qu'il fichait ici, alors qu'il voulait quasi pas me parler. Je ne comprendrai jamais les mecs. Mais pas le temps, j'entends une clameur s'élever. Une bagarre, où ça? Je me retourne vivement ne voyant pas Emrys me filer entre les mains encore une fois. C'est là que celle que je cherchais depuis le début m'apparait enfin. Mais qu'est-ce qu'elle fou??? Son poing percute le visage de la blonde qui accompagne ce crétin de kappa. Oh putain, la conne ce que je l'aime. J'aimerai bien écraser mon poing comme elle vient de le faire mais en plein dans la tronche de cet idiot qui s'est cru bon de me plaquer au sol il y a quelques mois. Je jubile, je m'extasie carrément. Un jour elle m'apprendra à faire ça, ce jour-là, plus personne ne fera ce qu'il a osé faire... Je suis déjà en train de la rejoindre. Ma cousine, sérieux je l'échangerai pour rien au monde. J'en ai oublié ma bière tient, pas grave on s'en boira une à deux.

Je veux la rejoindre, la féliciter, mais alors que je me dirige vers tout ce petit monde en extase devant la rixe qui vient de se jouer, je me fais arrêter par deux comparses Iota. Bordel Reyne, t'as vu ça? Dis à ta cousine de se tenir bien, on va penser quoi des fêtes des Iota. Tu es le bras droit de Ryley, ça doit pas arriver ces trucs-là!!! Je la regarde fièrement, non mais quoi elle veut que je sois honteuse des actes de ma cousine, t'es mal tombée cocote. J'ai envie de la dégager, au diable les Iota, au diable les règles et les apparences, je m'en fou mais totalement. Dégages tu m'saoule là... Clap mes dents se referme je viens de mordre une de mes comparses. (au sens imagé bien entendu) Je me touche le front, décidément ça ne va vraiment pas moi ce soir! Je me retourne pressée de rejoindre Roxley, mais je ne la vois plus, ni elle ni l'autre, ni cette pétasse blonde. "Mince, bordel mais ils sont passé où???" que je pense. Soudainement quelqu'un tout contre moi, deux bras m'enlacent de leur linceul de chaleur, j'ai un sursaut, un hoquet de surprise. Il se passe quoi là? Je veux me retourner, est-ce Nicolai? Son jumeau qui me joue un sale tour? Deux iotas arrivent me faire la causette, mais je ne calcule même pas ce qu'elle me dise. J'ai tenté de me retourner pour voir qui est le pantin qui me prend dans ses bras. Si je les entends pas c'est parce que je suis complètement "ailleurs". Je suis glacée d'effroi en me rendant compte que c'est ce con qui m'a prise dans ses bras. Il fou quoi, il est tombé sur la tête? C'est ça, il a du recevoir trop de coup sur la tronche pendant ces putains de matchs à la con. Vlà qu'il me fait la bise en me remerciant... Mais bordel je t'ai pas invité moi... Pas l'temps, il se casse me laissant pantoise dans mon incompréhension. Des feux d'artifices éclatent alors, un autre hoquet de surprise. C'est la cohue, tout part en vrille... Je me tourne, me retourne, tourne en rond. J'ai Seacrest dans mon champs de vision. Il fou quoi ici, c'est qui cette brune là qu'il embrasse. Je suis bouche bée, on dirait June. Elle fiche quoi là avec ce gars??? Elle mon amie d'enfance embrassant l'ennemi, super génial, j'ai des hauts le cœur. Je me détourne, putain de soirée de merde!!!

J'entends des bruit de plongeons. Je me sens mal, je détourne la regard, je vois l'autre kappa pousser quelqu'un dans la piscine, il plonge, des gens l'imitent. Et voilà la fille de ma chambre, je l'entend crier, proposer un jeu, boire, le dernier debout à gagné, de la vodka. Non je peux plus rien ingérer moi. Il me faut de l'air, pourtant je suis dehors. J'ai super chaud, je n'en peux plus. Roxley bon sang merde où est-tu, je sens que tout m'échappe. C'est quoi cette fête de merde??? Je chancèle sur mes jambes, mais j'avance, je veux la trouver, qu'elle me fasse dé-saouler. Je me mets à marcher vers la piscine, c'est presque pas si je titube, je suis ronde comme une roue, je pourrais presque rouler. Il y a trop de monde, j'étouffe ici. Putain mais bouges-toi de mon chemin, que je pense quand je bouscule une personne. Mes deux mains heurtent son dos, assez violemment. Je pousse ce qui me gène hors de mon chemin, tout droit dans la piscine. Je jette un regard à ce qui vient de percuter la flotte. Une brune, c'est June! Et une lambda à la flotte. Oups, j'ai pas fait exprès, je n'avais pas vu que c'était toi ma belle. Je me mets à rire, c'est plus fort que moi je n'y peux rien. Je n'ai pourtant vraiment pas fait exprès. Je m'en vais sans m'excuser, je rejoins cette autre brune. File moi une vodka, toi! Que je lui dis, elle me sourit et me passe un verre que j'enfile à vitesse éclair. Je reste pas, je rejoins le DJ. Je prend le micro et je hurle dedans au dessus de la musique. Bordel!!!!!!!! ROOOOOOOOOOX rejoins moi à la piscine!!! Quoi, elle m'a entendue là non? Ramènes tes fesses Decken. C'est dingue, je calcule plus rien. Je suis dans un monde parallèle ou quoi? Et voilà, je me retourne je descend de l'estrade et je me met à dégueuler comme jamais. Beurk, je suis belle là purée ça va faire la une pendant des lustres. Je regarde mes chaussure, ma robe sympa je fais bariolée maintenant. Et voilà comment je retire mes vêtements, autant avoir l'air en petite tenue qu'avoir l'air pleine de gerbe et être prise en photo comme ça ou encore twittée sur le net. Je fini par aller m'assoir au bord de la piscine mes pieds trempant dans l'eau froide.

Revenir en haut Aller en bas


« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Show Me { Rara, Rere, Roro, Ruru et cie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le rara: une tradition populaire toujours vivace
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls
» Chris Sabin Vs Big Show

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROVIDENCE – BÊTA HOUSE ::  :: Wayland Square :: Domiciles-