LA RUSH WEEK EST OUVERTE
N'OUBLIEZ PAS DE VOTER POUR PBH (CLIQUEZ)
On vous rappelle que pour créer un DC il vous faut envoyer un MP au Doyen afin d'avoir l'approbation des admins. Si un DC clandestin est découvert, il sera automatiquement supprimé. Merci !

Partagez | 
 

 Le silence des agneaux -| Riccardo & June.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« June T. Williams »


~ Dépot de candidature : 13/03/2011
~ Bavardages : 1283

~ Job : Aucun.
~ Gps : Pavillon Lambda Thêta Phi


ID Card
MOI, MA VIE, MES ENVIES:
NIVEAU SCOLAIRE:
99/100  (99/100)
APPRÉCIATION DES ÉLÈVES:
18/20  (18/20)
MessageSujet: Le silence des agneaux -| Riccardo & June.   Lun 8 Oct - 18:38

Je ne sais plus pourquoi c'est moi qui ai été choisi pour faire cela, peut être parce que June est si gentille qu'elle est toujours d'accord pour tout et pour faire plaisir à tout le monde ? Oui, c'est surement pour cela. Ou alors c'est surement parce que June est si aimable qu'elle ne juge absolument personne et que du coup elle ne blessera aucun étudiant lorsqu'elle prononcera les mots Non, désolée, ce n'est pas possible cette rubrique est déjà prise. Je ne sais plus vraiment pourquoi, surement parce que sur mon front il y a marqué Bonne poire, mais en tout cas une chose est sure j'ai accepté. Sans même soupirer, il fallait qu'on recrute des gens, alors on a recruté, on a placardé des affiches partout, là encore, je faisais partie de l'expédition et après ... Oui, après c'était ça :

    - Bon alors, qui va s'occuper des "auditions" ?


Ca a fusé dans tous les sens, et moi j'avais l'esprit trop occupé, je ne blâme personne surtout pas lui, juste un peu moi, mais c'était comme cela, je n'ai rien dit tandis que les autres décidaient un peu pour moi.

    - Je suis occupée ce jour là, mais June peut le faire n'est ce pas ?


Évidemment que je pouvais le faire, évidemment que je me serai proposée si personne ne l'avait fait. Mais ce qui ne me plaisais pas, c'était l'obligation de la chose, qu'on me force à moitié, tout en sachant que j'aurai dis oui, si on ne m'avait pas mis la corde au cou, en somme. Alors j'ai chassé les choses que j'avais à l'esprit, comme je le fais toujours, et j'ai souris, faussement parfaite et sure de moi, et dans ce sourire j'ai prononcé.

    - Bien sur, je vais le faire, ne vous tracassez pas pour cela.


Et tout le monde était heureux n'est ce pas ? Oui, voilà, c'était parfait et cela convenait à toute l'équipe. Alors ce samedi au lieu d'aller nager, au lieu de prendre ma voiture et de partir, au lieu d'appeler Rafael pour je ne sais quoi, j'ai pris une édition de la gazette de l'année dernière, pour montrer ce qu'on sait faire, et je suis allée m'installer dans la bibliothèque, lieu du rendez vous.

J'ai vu défiler les personnes, elles ont noté leurs noms et prénoms, et j'ai souris à chaque fois. J'ai dis ce qu'il nous manquait, ces gens ont répondu qu'ils en étaient capable, à certains j'ai répondu que c'était vrai, à d'autres que non, ça ne pouvait pas fonctionner, qu'ils ne me semblaient pas assez motivés. Je suis persuadée qu'ils ont du se demander comment moi je pouvais l'être, motivée, alors que je suis présidente de sororité, que ma moyenne doit rester élevée, que je fais partie de clubs et d'autres et du journal de l'université. Je n'en sais rien, j'oublie parfois que je fais partie de tout cela et que ma vie ne tourne pas si rond en réalité. Je n'y pense pas, je fais juste ce qu'on attend de moi, comme à chaque fois.

La journée est bientôt terminée, et les candidats n'ont plus l'air d'arriver, je rassemble alors doucement les papiers et fiches de présentations qui se trouvent autours de moi, enfin, partout sur ma table quoi. Lassée je me lève pour attraper un livre dans une des allées, pour que le temps passe plus vite et pour occuper mon esprit, ne plus penser que cela va faire des heures que je suis ici. J'incline le visage lorsque je reviens vers ma table et que je vois un jeune homme assis en face de mon bureau de fortune. J'avance vers lui, talons claquant sur le sol et air sérieux sur le visage. Je pose mon livre et m'assoie à ma table, les bras croisés devant moi, je l'observe, me rends compte que je l'ai déjà croisé, mais son prénom m'échappe, alors je recommence, le même schéma, que j'ai fais toute la journée.

    - C'est pour le journal ?


Que je demande en remettant une mèche de mes cheveux derrière mon oreille. J'attends sa réponse prête à lui passer une feuille pour qu'il y écrive son identité, ses coordonnées. Sinon, il s'est tout simplement trompé de table, je crois, je ne suis pas d'humeur à jouer, je suis juste fatiguée après cette journée.

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Sur un air Jazzy ♥. .


    « Et quand tu ne sais plus quoi dire. »

Revenir en haut Aller en bas
 

Le silence des agneaux -| Riccardo & June.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» June Dorothée McCarty (: [OVER]
» [FB Solo][L'île des agneaux] J'ai toujours voulue prendre la mer
» { Le Grand Méchant Loup vous délaisse mes agneaux
» Crazy little thing, Crazy stupid Love . (Carter/June)
» My Body Needs A Hero, Come And Save Me ♪♫ (Pv June ♥)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROVIDENCE – BÊTA HOUSE ::  :: University Hall :: Rockefeller Library-