LA RUSH WEEK EST OUVERTE
N'OUBLIEZ PAS DE VOTER POUR PBH (CLIQUEZ)
On vous rappelle que pour créer un DC il vous faut envoyer un MP au Doyen afin d'avoir l'approbation des admins. Si un DC clandestin est découvert, il sera automatiquement supprimé. Merci !

Partagez | 
 

 Même que moi je suis malade !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

« Cassie D. Westfield »


~ Dépot de candidature : 18/07/2012
~ Bavardages : 297

~ Job : Aucun


ID Card
MOI, MA VIE, MES ENVIES:
NIVEAU SCOLAIRE:
18/20  (18/20)
APPRÉCIATION DES ÉLÈVES:
16/20  (16/20)
MessageSujet: Même que moi je suis malade !    Mar 9 Oct - 5:36


Best friends ?





Cassie & Devon
Cassie ouvrit les yeux et les referma immédiatement. La lumière qui innondait sa chambre était insuportable pour se petits yeux. La nuit avait été longue... Trop longue. Et pour la première fois, l'alcool avait eut un effet sur elle. Elle aurait peut être dû le prévoir avant de s'enfiler une dizaine de bouteilles d'alcool fort pour se changer les idées... Enfin bon, l'essentiel était qu'elle était restée en vie toute la soirée. Si Yohan et Rubby n'avait pas été avec elle, elle aurait sûrement finit par péter un plomb et tout envoyer valser, foutant une ou deux claques à quelques lambdas au passage. Mais bon, même si elle avait fini la soirée avec la tête dans les toilettes et un mal de crâne horrible, cette petite escapade lui avait changé les idées et elle avait réussi à oublier pendant un court instant qu'elle avait embrassé son meilleur ami et donc mit leur amitié en danger pour sa stupide envie de rentrer chez les iotas.
Quand elle parvint à réouvrir les yeux, elle les referma à nouveau mais pas à cause de la lumière cette fois. Devon était assis à côté de son lit et la fixait avec ses grands yeux bleus.
Merde ! Qu'est-ce qu'il fait là ? Qu'est-ce que je dois lui dire ? Ah ! Et puis quelle tête je dois avoir !
Cassie finit par "se réveiller" et offrit un sourire stupide au garçon qui se tenait près d'elle. Elle aurait voulu se lever, réagir ou faire n'importe quoi mais son mal de tête n'avait fait que de s'amplifier depuis la veille et elle se trouvait absolument incapable de faire quoi que ce soit. Elle jeta un coup d'oeil discret à son lit et réalisa qu'elle était en sous-vêtements et que son armée de peluches avaient établis domicile sur son lit. Fallait avouer que Devon, ses peluches, il les connaissait bien. Et concernant ses sous-vêtements, il avait bien dû les appercevoir une ou deux fois. Mais étrangement, Cassie se sentait toute bizarre. Pas vraiment mal à l'aise mais pas décontractée comme d'habitude non plus. C'était pas à cause de ce baiser à la noix quand même ? Elle allait pas s'y mettre elle aussi ?!
Elle tira la converture sur elle et tenta de se relever un peu. Mauvaise idée. Un retour d'alcool horriblement acide envahit sa bouche et elle ne put s'empêcher de faire ce genre de grimace que l'on veut que personne ne voit jamais.
Elle se mordit la lèvre en regardant son meilleur ami qui la fixait toujours.

" Chou, c'est pas un super moment pour passer. Jvais certainement passer la journée à quatre pattes à dégueuler donc ça risque de pas être très agréable pour toi. "

Super. Elle n'aurait pas pû dire simplement " Je suis contente de te voir. J'espère que tu ne m'en veux pas trop pour l'autre jour, je ferais tout pour me rattrapper, même si il faut ramper sur une allée de pierres chaudes comme dans les sims. " Mais non, sa bouche se mettait à parler toute seule et elle ne contrôlait absolument plus ce qu'elle disait.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Devon H. O'Brian »


~ Dépot de candidature : 17/07/2012
~ Bavardages : 75

~ Job : Pas de job.

MessageSujet: Re: Même que moi je suis malade !    Jeu 11 Oct - 19:53



« toujours là » ft. Cassie


Installer sur un fauteuil, Devon était cramponné à son portable alors que le soleil commençait à se lever et à traverser a fenêtre. Il passait le temps à envoyer des messages, prévoir des sorties et surtout ses futures soirées. S'il était à Brown, dans une filière qu'il ne désirait pas forcément, le point positif, c'est qu'il pouvait faire la fête autant que bon lui semble. Pas de surveillance, des amis, et surtout, profiter de sa jeunesse. Il releva la tête et regarda le lit qui était en face de lui. Où une jeune femme dormait, Cassie avait un peu -beaucoup- trop bu la veille. Voilà pourquoi il était ici, une de ses camarades qui l'avait reconnu avait appelé le jeune en pleine nuit, pour savoir s'il pouvait la ramener. Il n'était pas très loin en plus, et puis il s'agissait de Cassie. Même si depuis leur dernier rendez-vous, leur relation était un tant soit peu bizarre, ils ne c'étaient pas revus. Pourtant elle avait intégré les Iotas juste après, et il se disait que son instinct était bon. Il avait été la chercher, l'avait installé dans sa chambre.

C'est lorsque Cassie se réveilla que le jeune homme se redressa doucement. La jolie blonde lui fit un sourire mal à l'aise, elle ne savait quoi faire, ou surtout quoi dire, ça sautait aux yeux. C'était mignon comme scène avec toutes les peluches qui ornaient son lit. Elle était toute mignonne. « Chou, c'est pas un super moment pour passer. J'vais certainement passer la journée à quatre pattes à dégueuler donc ça risque de pas être très agréable pour toi. » Il rigola légèrement tout en secouant la tête. « C'est pas comme-ci c'était la première fois non plus. » Il se remémora l'une de ces soirées durant des vacances où Cassie était venue à Baltimore et où ils avaient été à une fête d'un des amis de lycée de Devon. Lui aussi était rentré bien amoché, il avait beaucoup trop forcé sur la boisson et ils ressemblaient tout les deux à deux épaves le lendemain, qui n'osait même plus toucher à quoique se soit à cause du bruit que ça risquerait de faire. « Deux secondes. » Il se leva et attrapa une bouteille d'eau et une aspirine à coté de lui. Remède infaillible -noon, c'est une blague- qu'il avait eut le temps d'aller chercher durant le sommeil de de Cassie. « Tiens, avale ça la belle au bois dormant. » lança-t-il avec une touche d'ironie.

Il regarda l'écran de son portable avant de le ranger dans la poche de son jean et en se concentrant sur sa meilleure amie. « Alors, pourquoi est-ce que t'as bu autant ? Et ne me dis pas que c'était juste pour s'amuser comme ça, pour le fun. J'en croirai pas un mot. » Il savait qu'à force de parler et parler, elle allait avoir mal à la tête mais après tout, elle craquerait plus vite comme ça. Méchant ? Absolument pas, juste prêt à tout pour avoir ce qu'il veut, rien de plus, rien de moins. Et il la connaissait mieux que tout le monde ici. Ils n'étaient pas liés comme les deux doigts de la main depuis gosses pour rien. « D'ailleurs, dès que tu seras dans un état potable ma belle, il faudra qu'on parle. » il avait employé un ton plus calme, presque rassurant cette fois-ci, il ne voulait pas l'inquiéter, juste se renseigner et avoir une explication.


▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


a good beginning, makes a good ending...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Cassie D. Westfield »


~ Dépot de candidature : 18/07/2012
~ Bavardages : 297

~ Job : Aucun


ID Card
MOI, MA VIE, MES ENVIES:
NIVEAU SCOLAIRE:
18/20  (18/20)
APPRÉCIATION DES ÉLÈVES:
16/20  (16/20)
MessageSujet: Re: Même que moi je suis malade !    Ven 12 Oct - 4:59


Best friends ?





Cassie & Devon
Cassie avait les yeux qui lui piquaient et un mal de crâne indescriptible. Elle avait l’impression qu’un rouleau compresseur s’était amusé à faire le tour de son cerveau une ou deux fois, lui écrabouillant au passage les quelques neurones qui lui restaient. Cette soirée, même ayant été assez agréable, risquait fortement de devenir un cauchemar à oublier pour la jeune fille. Elle se préparait psychologiquement à l’idée de passer la journée accrochée aux toilettes à ruminer toute seule sur sa stupidité. Donc vous vous imaginez bien qu’en voyant que Devon était à son chevet à son réveil, le cœur de la blondinette se réchauffa.
Elle se souvenait de tous ces matins où elle s’était réveillée à côté de lui, la figure dans un état lamentable et une envie de vomir inimaginable, où il se tournait vers elle et, malgré le fait qu’il soit dans le même état qu’elle, faisait tout son possible pour s’occuper d’elle. Ces matins où c’était ses yeux bleus qu’elle voyait la fixer en ouvrant les yeux. Ces matins où ils se moquaient de leur état mutuellement. Ces matins où plus rien n’avait d’importance. Sauf eux.
Mais évidement, depuis son entrée chez les Iotas, elle n’aurait jamais imaginé que ces petits moments parfaits se reproduiraient. Elle avait été bien trop stupide pour ça. Pourtant, Devon était bien là, devant elle, la regardant l’air serein. Voir comme ça que malgré ses actes, son meilleur ami s’inquiétait toujours pour elle lui donnait envie de le prendre dans ses bras et d’ébouriffer ses cheveux, comme elle avait l’habitude de faire quand elle était petite. Elle avait envie de le serrer très fort et de rester toute la journée comme ça, parce que quand ses bras l’entouraient, il ne pouvait jamais rien lui arriver.
« Chou, c'est pas un super moment pour passer. J'vais certainement passer la journée à quatre pattes à dégueuler donc ça risque de pas être très agréable pour toi. »
Il était clair qu’elle n’allait pas pouvoir faire grand-chose de la journée, donc elle était obligée de le lui dire. Pourtant en elle, une petite voix lui criait qu’elle était stupide et qu’au lieu de sortir des conneries pareilles, elle aurait pu faire un effort et juste avouer à Devon qu’il lui manquait et que ça lui faisait plaisir de le voir. Mais non. Cassie était Cassie. Point.
Mais justement, Devon était Devon. Il rigola légèrement et remarqua :
« C'est pas comme-ci c'était la première fois non plus. »
Cassie laissa échapper un sourire.
« C’est pas faux. Mais bon, je t’en voudrais pas si tu décides de t’en aller vite fait avant que je me retransforme en zombie. »
Devon se leva et lui rapporta une bouteille d’eau et une aspirine. Qu’est-ce qu’il pouvait être adorable ce garçon !
« Tiens, avale ça la belle au bois dormant. »
Cassie prit l’aspirine qu’il lui tendait et le remercia d’un baiser sur la joue. Ce n’est que quelques secondes plus tard qu’elle se rendit compte du geste qu’elle venait d’effectuer. Ce genre de touches d’affections, elles étaient courantes entre eux. Depuis petits ils se connaissaient et cela n’avait jamais voulu illustrer plus qu’une profonde affection. Pourtant depuis l’épisode du parc, Cassie se sentait obligée d’analyser chacun de ses mouvement avant de les faire, de peur de mal agir, de mettre Devon mal à l’aise ou quelque chose dans le genre. Et justement, les baisers sur la joue étaient passés dans la liste des choses à surtout ne pas faire. Mais le plus étrange dans l’histoire, c’était l’effet que cela lui avait fait. A Cassie.
Habituellement, il ne s’agissait que du contact de sa peau sur ses lèvres. Mais cette fois-ci, tout avait changé. Elle n’avait pu s’empêcher de remarquer à quel point la peau du garçon était lisse, combien elle était douce, combien elle était chaude…
Stop. Il fallait qu’elle se reprenne. Et puis c’était quoi ces conneries de peau et tout ça hein ? C’était rien. Juste de l’affection. Absolument rien.
[…]
Devon rangea son portable et demanda :
« Alors, pourquoi est-ce que t'as bu autant ? Et ne me dis pas que c'était juste pour s'amuser comme ça, pour le fun. J'en croirai pas un mot. »

Cassie se mordit la lèvre. Oui.. Devon la connaissait vraiment bien. Et c’était d’ailleurs parfois un inconvénient. Elle n’allait quand même pas lui avouer que toute cette histoire l’avait chamboulée ! Et parce qu’elle culpabilisait de l’avoir tourné en bourrique, et parce que malgré tout ce qu’elle avait fait pour se changer les idées, elle n’arrivait pas à chasser de son esprit le contact de ses lèvres sur les siennes. Alors elle se contenta de prendre son air « cool » et répliqua en haussant les épaules :
« Boah ! L’alcool était gratuit. »
Conneries. La famille de Cassie avait toujours été particulièrement aisée au niveau financier. Elle avait donc toujours disposé d’une quantité d’argent faramineuse qui n’attendait à être utilisée que pour acheter ce genre de boissons justement.
La jeune fille savait très bien que Devon n’était pas dupe. Mais ça suffisait à lui faire comprendre qu’elle n’avait aucune envie d’en parler. Mais justement, « parler », c’était ce que voulait son meilleur ami.
« D'ailleurs, dès que tu seras dans un état potable ma belle, il faudra qu'on parle. »

Outch. Ca se compliquait. Cassie n’avait jamais aimé les « discutions sérieuses » de ce genre. C’était le genre de moment où son cœur battait à toute allure et où elle ne savait absolument pas quoi répondre. Et même si c’était Devon… non… JUSTEMENT parce que c’était Devon, malgré l’attitude calme et posée du garçon, la jeune fille paniquait comme jamais. Elle allait devoir lui expliquer qu’elle était une mauvaise amie, qu’elle avait mit leur relation en péril pour ses petites envies et évidement, allait devoir prononcer le « De toute façon, cela ne représentait rien. Non ? » et Devon approuverait. Sauf que pour lui, ce serait sincère.
Bon.. Il fallait se dire que ce n’était qu’un mauvais moment à passer. Que plus vite ils auraient « parlé », plus vite elle serait libérée de ce fardeau.
« Parles, petit garçon. Jt’écoute. »




▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪

Freya devient Frida !
maybe there's someting you're afraid to say, or someone you're afraid to love, or somewhere you're afraid to go. it's gonna hurt. it's gona hurt because it matters.© belladone.
Requiem For A Dream
Revenir en haut Aller en bas


« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Même que moi je suis malade !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Même que moi je suis malade !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis malade, tu es malade, c'est une invasion de microbe [Avec les Malades du Clan]
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» mais il est malade !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROVIDENCE – BÊTA HOUSE ::  :: Campus :: Students house :: Pavillon Iota Phi Nu :: Dortoirs-