LA RUSH WEEK EST OUVERTE
N'OUBLIEZ PAS DE VOTER POUR PBH (CLIQUEZ)
On vous rappelle que pour créer un DC il vous faut envoyer un MP au Doyen afin d'avoir l'approbation des admins. Si un DC clandestin est découvert, il sera automatiquement supprimé. Merci !

Partagez | 
 

 Non mais t'es partout toi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


« Invité »



MessageSujet: Non mais t'es partout toi !   Lun 28 Mai - 20:07




Evan & Clyde


Ce matin, lorsque le réveil de la petite blonde sonna, elle songea très fortement à lui faire tester les lois de la gravité ; bien qu'elle aime les cours de neurologie qu'elle suivait à Brown, son emploi du temps était pour ainsi dire surchargé et franchement épuisant, c'est à peine si elle trouvait le temps de s'occuper d'elle-même. Malgré cela, dans cette université encore plus que dans les autres, les absences n'étaient que très peu tolérées, si elle tenait à y rester, il fallait qu'elle y soit un maximum présente. Alors, elle finit par se lever et par trouver la motivation d'aller en classe. Difficilement, certes, mais elle y parvint. Bien heureusement pour elle, elle avait classe toute la matinée mais elle avait plusieurs heures de creux sur l'heure du midi, peut-être aurait-elle l'occasion de, pour une fois, manger en dehors de l'université. C'est partie sur cette idée qu'elle envoya un message à l'une de ses amies, lui proposant de la rejoindre devant le Mc Donald ce midi même pour qu'enfin elles puissent passer un peu de temps ensemble.

Alors, c'est juste après la fin de son dernier cours qu'Evan se dirigea avec une certaine hâte vers le fast food où devait l'attendre son amie, elle pressa d'ailleurs un peu le pas, de peur de ne la faire trop attendre. Finalement, lorsqu'elle arriva aux portes de l'établissement, elle remarqua bien vite que son amie n'était pas encore là ; au moins, elle pourrait se vanter d'avoir été la plus rapide à avoir traverser tous les bâtiments. Naturellement, la jeune fille se posa donc sur un banc disposé juste à l'entrée du restaurant, elle n'était pas pressée et son amie ne devrait pas tarder. Elle n'était pas venue manger ici depuis un bon moment, à vrai dire, elle n'y était peut-être pas allée plus de deux ou trois fois depuis son arrivée à Brown cette année, si certains élèves y mangeaient quasiment tous les jours, elle manquait cruellement de temps et bien qu'il s'agisse d'une restauration rapide, elle ne l'était pas assez pour lui permettre de travailler entre deux cours. Oui, malgré qu'elle ait jusqu'ici mené une certaine vie de débauche, Evan mettait un certain point d'honneur à réussir ses études, après tout, comment serait-elle entrée dans cette prestigieuse université si ce n'était à cause de ses notes ? Elle n'avait pas de problèmes financiers, mais elle n'avait tout de même pas les moyens de s'acheter une inscription à Brown comme certains l'avaient fait.

Alors qu'Evan était depuis quelques minutes partie dans ses pensées, elle finit par se ressaisir et par jeter un oeil à son téléphone, ayant pour seul but premier de regarder l'heure, mais elle y trouva finalement un message de son amie supposée la rejoindre lui expliquant qu'elle avait un contre-temps et qu'elle ne pourrait pas déjeuner avec elle. Super. Qu'était-elle censée faire maintenant ? Manger seule au Mc Do ?

- Rah, fais chier...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Non mais t'es partout toi !   Mar 29 Mai - 20:34

Le ciel bleu, les oiseaux chantonnant, le soleil occupé à cramer l’herbe durement entretenue par les jardiniers de Brown, y a pas à dire on ne peut rêver cadre plus parfait pour un réveil tout en douceur. Ou presque. Allongé sur le sol, ses yeux avaient eu peine à s’ouvrir face à la fenêtre vers laquelle sa tête était judicieusement tournée. La lumière du jour l’ayant réveillé, Clyde, qui était encore trop peu sûr de la veille, décida de bouger son cul du sol dur et inconfortable qui l’empêchait de retomber dans son sommeil. Il était exactement 5h21, l’heure à laquelle il se mit à tourner en rond dans la maison. Ouvrant la porte d’entrée afin de constater par lui-même que le campus était encore inactif, il passa ensuite à la cuisine afin d’engloutir quelques gorgées de lait et se retrouva finalement seul dans le salon, planté en plein milieu comme un con. Quelques minutes de réflexion lui furent nécessaires pour avoir l’idée géniale d’allumer la télé et de se s’affaler sur le canapé. Malheureusement pour lui la télécommande était loin, trèèès loin et attaqué par la flemme il finit par s’endormir devant un type qui parlait de résultats d’un match de hockey. Sujet pourtant intéressant. La petite soirée improvisée au Wickenden avait été plus forte que commentateur skyzo. D’ailleurs il n’avait qu’un vague souvenir du chemin du retour, pourquoi il avait fini par terre comme un malpropre –et comme bien souvent- dans sa chambre était une autre histoire. Ça lui arrivait tellement souvent qu’à force il n’y faisait même plus attention et les trous noir dont il pouvait faire preuve lui importaient comme de son premier slip. En revanche le caleçon fut une révolution.

Les heures passèrent et il se réveilla enfin, le vacarme et la fraicheur des Alpha circulant dans la maison ne l’ayant en rien dérangé dans sa petite sieste. Comatant toujours à demi, il mit bien une heure à aller enfiler un jogging et un t-shirt afin d’être apte à se rendre en centre-ville. C’est les cheveux en bataille et des baskets aux pieds qu’il se traina dehors ; l’envie d’un McDo ne se discute pas, surtout lorsqu’il est midi et qu’on a la flemme de fouiller dans le frigo qui renferme plus de bières que de tranches de jambons. Bien qu’il manqua de se vautrer royalement lorsqu’il tenta de rentrer dans sa voiture, il arriva finalement à destination après d’évidents excès de vitesse.
Une petite blondasse aussi distinguée qu’elle, ça se remarque direct. Ayant remarqué sa tignasse de loin, il fallut à Clyde quelques pas de plus pour clairement identifier Evan, assise sur un banc. Alors qu’il s’apprêtait à lui faire le coup classique du « je te pince les bourrelets» par derrière, elle lâcha un distingué « Fais chier » qui lui correspondait tout à fait. Les mains fourrées dans ses poches, il se glissa discrètement à son oreille et lui murmura quelques mots de sa voix grave. «Besoin d’un escort pour t'accompagner aux pissoirs ? » Un semi-sourire sur les lèvres, il se redressa. « Suis-je bête tu attendais ton amoureux peut-être? Le McDo c'est teeeeellement romantiiiiiique. Tu me payes mon Happy Meal? » Pépitant des yeux et accompagnant ses paroles de gestes niais, il exerçait là une caricature des tourtereaux transis d'amour qui en deviennent gerbants. La fatigue fait parfois des miracles, elle peut même révéler des talents cachés pour le théâtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Non mais t'es partout toi !   Mer 30 Mai - 11:07

Bien entendu, la jeune fille avait le choix : elle pouvait faire demi-tour et aller prendre son repas, comme la plupart des étudiants, à l'intérieur même de l'université, ou bien elle pouvait rester ici. Cependant, elle n'eût pas à chercher bien longtemps ce qu'elle allait faire puisque la voix grave d'un garçon qu'elle ne connaissait que trop bien se fit entendre juste derrière son oreille, la faisant de ce fait, sur le coup de la surprise, quelques peu sursauter et ainsi retourner.

- Clyde.

Elle avait connu ce garçon en soirée et autant dire que ça n'avait pas été de suite le coup de foudre, bien loin de là puisqu'ils s'étaient disputés à propos d'un sachet de cam, et il faut bien dire les choses n'avaient quasiment pas changé puisqu'ils passaient toujours leur temps à se vanner mutuellement, bien que ce soit désormais plus affectueux qu'autre chose. Alors, elle ne fût pas surprise pour le moins du monde à l'entente de ses quelques paroles aussi ironiques que moqueuses ; besoin d'un escort pour l'accompagner aux pissoirs ? Elle reconnaissait bien l'alpha ici. Certes, le « fais chier » précédemment lâché par la petite blonde n'était pas des plus classes, mais Clyde restait le maitre en matière de raffinement. Evan se releva donc afin d'être à sa hauteur, tandis qu'un fin sourire venait très vite se fendre sur son visage, elle-même purement incapable de retenir son amusement devant la petite scène que lui offrait le jeune homme. Cependant, elle n'en fit pas décontenancée pour autant, puisque c'est en lui accordant un regard des plus passionnés et des plus amoureux qu'elle s'appliqua à lui répondre, portant toute la niaiserie du monde sur ses épaules.

- Oh choupinou bébinou d'amour, comment t'as deviné ?! Je t'attends depuis au moins deux minutes et demi, c'est une véritable éternité pour mon petit coeur en manque de toi ! Je te payerais tous les happy meal du monde, tu sais bien que je décrocherais la lune pour toi...

Et c'est sur ces quelques paroles ridiculement niaises qu'Evan s'avança de quelques pas envers Clyde, juste assez pour quasiment se jeter dans ses bras, acte qu'elle s'attendait bien entendu à regretter, après tout, il n'était pas franchement connu pour apprécier les démonstrations affectives telles que celle-ci. Et bien entendu, la petite blonde ne les appréciait pas plus que lui, seulement il fallait bien l'avouer : toutes les occasions étaient bonnes pour ennuyer un peu plus le brun. Elle ne tarda cependant pas à s'en détacher, toutes les bonnes mauvaises choses ont une fin, pas vrai ? C'est à cet instant même qu'elle s'empressa de reprendre son sérieux, laissant son regard glisser de haut en bas du corps de Clyde puis inversement, se sachant nettement supérieure à lui et paraissant de cette façon totalement blasée de sa présence, bien qu'en réalité, elle fût bien contente qu'il soit là : peut-être avait-elle une chance de ne pas finir pathétiquement seule à une table du Mc Do ce midi.

- Non, je déconne, si je viens c'est juste pour avoir le plaisir de t'encastrer le jouet de ton happy meal dans les dents. Sinon, pour être un déchet pareil, t'as dormi dans une grange ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Non mais t'es partout toi !   Mer 30 Mai - 19:48

Quelle bonne actrice. Elle était seule et au vu de la façon dont elle l’accueillait elle n’attendait personne. Ou plus personne ? On venait de lui poser un lapin, il en était sûr, et elle détournait royalement la situation. Quoi qu’elle avait l’air du genre à se trimballer toute seule ; rares doivent être les personnes qui la supportent plus de dix minutes. Dans le cas de Clyde c’était différent, il commençait à peiner au bout de vingt minutes en contact constant avec la demoiselle, ce qui en soit était une performance plutôt remarquable. Evan c’est le genre de personne qui ne vous laisse aucun répit, une gamine qui braille trop et qui vous les brise avec son côté rebelle poussé à l’extrême. Tout du moins c’est de cette manière que l’Alpha la percevait, bien qu’elle ait fait preuve d’une humilité déconcertante suite à leur petite querelle –et rencontre- au sein d’une soirée. De là il trouva en elle quelque chose d’affectueux mais surtout de mystérieux, au fond si la fausse blonde qu’elle était venait s’excuser pour une histoire de cam jetée aux chiottes c’est qu’il y avait un semblant de remord ; et ça, ce n’est pas le genre de chose qui échappe à inspecteur Kim. Pas si rebelle que ça donc ; c’est là ce qu’il y avait d’intéressant chez elle, en dehors de sa niaiserie naissante.

Un faux sourire béat dessiné sur ses lèvres, il l’observait d’un regard à mi-chemin entre « t’es ridicule » et « je t’aime quand même » avant de retrouver son expression froide et stoïque lorsqu’elle se rapprocha de lui. Un bras ballant et l’autre occupé à la garder à une certaine distance, il prit une voix clair et calme. « Ouais je sais. En attendant décroche-toi de moi avant que je t’en mette une. » Au moins il faisait l’effort d’être prévenant. Avec ce genre de fillette il est préférable de s’assurer qu’elles restent à leurs places bien sagement sinon elles prennent trop leurs aises et vous font chier. Dieu sait qu’Evan avait l’air doué pour ce genre de chose. La preuve en dialogue. Quelle hargne. Ouvrant grand la bouche et posant la main sur son torse, il fit mine d’être choqué par les propos de son interlocutrice. D’une voix faussement fluette et carrément moqueuse il abusa des mimiques faciales de la pétasse cliché. « Tu t’es couchée à 20h30 pour être aussi chiante ? » Un petit rime au passage, voilà qui est classe et digne d’un Alpha. « C’est comique venant d’une fille aussi destroy que toi. Et dans tous les sens du terme. » Cette fois-ci ce fut à son tour de la dévisager de haut en bas. Son ton soudainement sérieux, il n'avait pas calculé ce qu'il venait de dire et se rendit compte que ses paroles étaient déplacé... le plus triste dans tout ça c'est qu'il s'en foutait complètement. Contournant le banc afin d’arriver à son côté, il lui tapota la tête bravement « Allez je déconne, viens manger mon enfant. Je suis curieux de voir comment tu t’y prends pour encastrer un jouet dans un endroit aussi improbable. Tant qu'on y est j’essaierai d'ignorer ton regard admiratif pendant tout le repas, pas que ça me gène tu vois mais je me sens tellement pédophile dans ces cas là... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Non mais t'es partout toi !   Mer 30 Mai - 21:40

Les paroles de Clyde ne firent que l'amuser, bien entendu, elle s'attendait à ce qu'il la rejette de la sorte, elle en aurait fait de même, mais elle fût satisfaite du simple fait de l'avoir agacé. Mais bien vite, il se permit de faire quelques réflexions supplémentaires : autant dire que si elles étaient sorties de la bouche de quelqu'un d'autre, cette fameuse personne aurait eu bien des ennuis. Seulement, venant de Clyde, la petite blonde les prirent presque comme un compliment. Oui, c'était un compliment dans le sens où il aurait pu faire pire. Elle ne se vexait jamais de ses paroles, elle savait bien qu'il pensait à voix haute, c'est d'ailleurs pourquoi elle en faisait autant avec lui. En réalité, bien qu'elle ne l'avoua jamais en sa présence, ni même devant qui que ce soit d'autres, elle appréciait particulièrement sa compagnie, avec Clyde, elle n'avait pas à se retenir de dire quoi que ce soit, si elle avait envie de l'insulter, elle l'insultait, si elle voulait le frapper, elle le frappait. Certes, c'était un risque, elle avait bien des chances d'en recevoir la monnaie de sa pièce, mais elle savait au moins qu'il ne se vexerait pas. Et même s'il le faisait, il n'en serait pas plus méchant qu'il ne l'était déjà : elle n'avait rien à perdre.

C'est alors qu'elle entendit ses dernières paroles, lesquelles il avait prononcé en osant venir "tapoter" sur la tête d'Evan, comme on l'aurait fait pour un brave chien : grossière erreur. Elle rehaussa d'ailleurs bien vite ses sourcils, comme exaspérée par ce geste qui la rabaissait un maximum, et c'est d'un acte assez rapide qu'elle repoussait sa main, ceci tout en écoutant bien chacun des mots qu'il prononçait, bien qu'elle l'interrompe juste avant qu'il n'ait terminé de parler.

- La ferme Jackie Chan, j'ai faim.

Ainsi, affichant désormais un sourire faussement blasé, c'est après avoir donné une légère claque sur l'arrière de la tête de Clyde que la petite blonde se précipita vers l'entrée du Mc Donald, ne tarda pas à en passer la porte, comme par peur des conséquences que pourrait avoir cette petite tape qui, bien qu'elle ne soit pas assez forte pour faire mal au jeune homme, allait très certainement suffire à l'agacer. Après tout, il n'était pas franchement adorable avec elle non plus, il méritait bien cette petite frappe. Malgré tout, peut-être qu'elle n'aurait pas dû rentrer si vite dans le Mc Donald, il allait d'ailleurs très certainement la charrier sur sa crainte des représailles, mais elle osait espérer qu'elle ne subirait pas de vengeance en public, à l'intérieur même du fast food.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Non mais t'es partout toi !   Dim 3 Juin - 20:07

ne tape ? Elle avait osé le frapper. Autant dire qu’elle risquait de le regretter amèrement, sans parler du surnom qu’elle venait de lui attribuer sans autorisation et de l’ordre qu’elle s’était permis de lui donner. Bref, si elle n’avait pas fui elle se serait pris un pied au cul royal. Soit ; la vengeance est un plat qui se mange froid comme on dit, pour rentrer dans le contexte disons qu’il allait lui faire manger ses frites par le nez. Glamour, n’est-ce pas ? Après un soupir de désespoir, il se dirigea sans se presser vers l’établissement qui allait bientôt infester ses narines d’une sale odeur de friture qui ne dérangeait pourtant pas la plupart de ses clients. Clyde en faisait partie. Bien qu’il éprouvait du dégoût pour tout ce qui était un minimum crasseux, manger des hamburgers datant sûrement de la veille lui passait outre ; fumer du shit aussi, on ne passera pas en revue la consistance de cette substance. Les portes automatiques s’ouvrant sur son passage, il regardait autour de lui afin de retrouver la trace de la blondinette qui lui servait de distraction. Avec une chevelure pareille il était impossible de la rater, y avait pas que ses cheveux d’ailleurs, c’était sa dégaine toute entière qui attirait l’attention. La preuve, elle était juste devant lui et il se bornait à la chercher du regard là où elle n’était pas. Désemparé il lança un appel de désespoir, indifférent à tous les regards interrogateurs qui se tournèrent vers lui à ce moment précis. « La blondasse prénommée Evan ayant perdu sa culotte en route est priée de bien vouloir venir la récupérer ici même !» Tournant son regard il la vit enfin, non loin de lui. « Ah bah t’es là. Je suis là pour manger pas pour jouer à cache-cache figure-toi.» En effet son ventre criait famine, il n’était pas d’humeur à perdre son temps dans des futilités qui étaient d’ailleurs inexistantes et dues à sa fatigue. Fatigue qui empirait le fait qu’il soit 24/24h à côté de ses pompes.

Se dirigeant vers la caisse il eut l’honneur de faire la queue derrière américain cliché. Chemise à carreaux, gros porc au visage bouffi et à la casquette provoquant des sueurs intenses, il ne put retenir une moue de dégoût. Les gens de ce genre, il ne supportait pas. C’était dans ces moments-là qu’on voyait clairement de quel milieu il était issu, on pouvait croiser ce genre de type à tous les coins de rues mais ça le dégoûtait clairement. Certes lui-même n’était pas frai mais c’était différent. Mettant ses mains dans ses poches, il constata que son argent n’était pas avec lui. Soupirant un jolie « merde », il lança un regard à la jeune Sigma et lui déclara sur un ton qui veut tout dire « J’ai pas de monnaie. » Elle était faible, elle allait lui payer ; c’était obligé. Dans tous les cas il valait mieux s’en assurer. Un petit sourire sadique sur les lèvres, il joua des sourcils comme un vieux pervers. « Si tu sors ton billet je t’offre trois vœux. »
Revenir en haut Aller en bas


« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Non mais t'es partout toi !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Non mais t'es partout toi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis. Avalon
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROVIDENCE – BÊTA HOUSE ::  :: Corbeille à RP’s-