LA RUSH WEEK EST OUVERTE
N'OUBLIEZ PAS DE VOTER POUR PBH (CLIQUEZ)
On vous rappelle que pour créer un DC il vous faut envoyer un MP au Doyen afin d'avoir l'approbation des admins. Si un DC clandestin est découvert, il sera automatiquement supprimé. Merci !

Partagez | 
 

 Relaxing Day (Heather)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


« Invité »



MessageSujet: Relaxing Day (Heather)   Jeu 26 Juil - 14:44

Un projet d'étude, voilà ce qui m'avait amenée à découvrir la petit blonde qu'était Heather. L'approche ne fut pas facile, deux méfiantes ensemble ce n'est pas ce qui est censé vous rapprocher. J'ai perçu chez elle des choses qui m'ont plu de suite. Une certaine ressemblance. Certains petits détails me faisaient parfois penser à ma jumelle. Je sais pas, je me suis attachée à cette jeune fille, comme si je me sentais en devoir de la prendre sous mon aile "protectrice". Elle n'en a pas nécessairement besoin, elle se débrouille très bien toute seule. C'est plus fort que moi, je me suis attachée. Quelques mois furent nécessaires pour que je gagne sa confiance. Je suis obstinée et j'arrive souvent au résultat que j'escompte.

Aujourd'hui, pas de cours. Une journée belle et ensoleillée. Je m'étais dit qu'aller courir un peu serait une très bonne idée. Je n'avais pas envie d'être seule. J'aurai bien proposé à June de m'accompagner, mais cette dernière avait d'autre occupations ces temps-ci. J'avais pensé à la petite blonde alors. On pourrait discuter un peu. Cela faisait deux semaines que nous n'avions rien fait ensemble en dehors de nos coups de téléphone fréquents. Elle avait accepté directement, pour ma plus grande joie. Je lui avais alors donné rendez-vous vers le coup des dix-sept heures devant la grande fontaine de Blackstone Park. Training, top et baskets étaient de mise.

J'étais arrivée sur place, assise au bord de la fontaine. Il faisait chaud mais l'eau apportait une fraîcheur bienvenue. Les écouteurs sur les oreilles, je battais le rythme, mes doigts tapotant sur ma cuisse. Je fus interrompue par un texto de James. Décidément, même quand je ne faisais qu'aller courir au parc, il ne pouvait s'empêcher de prendre des nouvelles. Je décidai de ne pas répondre. En ce moment, je le faisais de moins en moins. J'adorai James, mais parfois c'était assez lourd. Deux gars passèrent près de moi, jetant des regards appuyés, que je choisis sciemment d'ignorer reprenant à battre la mesure en attendant Heather. Ils s'arrêtèrent, restant là à m'observer. Je sortis mon portable, envoyant un texto à la jeune blonde. "Grouille, je bouge de la fontaine, je te rejoins à l'entrée." Je me levai alors en évitant les regards courroucés des jeunes gens et parti vers l'entrée du parc.

Mes petites antennes radar me titillaient, elles me disaient de ne pas rester à cet endroit. Je sais, je devais surement me faire des films, trop de méfiance, tue la méfiance. C'était plus fort que moi. "Allez depêche Heather" pensais-je en mon fort intérieur. De petits pas de marches sereins, je passais au petit trop du jogging voulant mettre plus vite de la distance entre eux et moi. Ce que tu peux être idiote parfois Sara. Le parc est fréquenté, ce ne sont pas des loups prêts à te bouffer. Oui, je le savais. J'étais comme ça méfiante. Une balle avait suffit à changer ma vision des choses. Un jour peut-être, je redeviendrais la Sara d'Irlande. Confiante et sûre d'elle...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Heather L. Hathaway »


~ Dépot de candidature : 19/07/2012
~ Bavardages : 126

~ Job : Serveuse
~ Gps : Jamais au même endroit

MessageSujet: Re: Relaxing Day (Heather)   Jeu 2 Aoû - 18:48

Heather & Sara
Heather & Sara

Relaxing day


Heather avait quelque chose de prévu en fin d’après midi - début de soirée. Oui, quand Sara l’avait appelé pour lui proposer d’aller courir, elle avait tout de suite accepté parce qu’elle ne l’avait pas vu depuis un petit moment et aussi parce qu’elle avait envie de passer un peu de temps avec elle. Cependant, il y avait un petit hic dans ce plan, la jolie blondinette détestait courir. Elle trouvait juste cela inutile, que sa ne servait à rien et elle ne comprenait pas ces gens qui allaient courir juste pour courir. Courir pour échapper à un chien qui vous colle aux baskets ou parce que vous essayez de rattraper une personne qui vous à voler votre sac à main, d’accord. Mais courir sans but précis, juste pour le plaisir soit disant, c’était de la torture ce truc ! Si bien qu’elle se retrouvait maintenant en tenue de sport, pantacourt de jogging noir, avec un débardeur blanc et un petit gilet de la même couleur que le bas, ainsi que bien évidement des baskets aux pieds à se demander ce qu’elle allait inventer comme excuse une fois devant son amie pour changer d’activité. Enfin des baskets, c’était plus des baskets de ville que des baskets de sport, mais miss Hathaway n’avait rien d’autre, donc c’était ça ou rien, et comme de toute façon elle n’avait aucune intention de faire un jogging, ce n’était pas bien grave.

Heather fut un peu en retard a cause des bouchons dans la ville dût aux personnes qui rentraient du boulot. L’heure de pointe, c’est mortel. Mais la blondinette eut à peine un petit quart d’heure de retard. Dix sept heurs quinze au lieu de dix sept heure ce n’est pas la mort. Elle rejoignit donc son amie à l’entrée de Blackstone Park au lieu de la fontaine. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle suivit les instructions du texto qu’elle avait reçu quelques minutes auparavant. Et puis il faut bien l’avouer, c’était plus facile de se rejoindre à l’entrée qu’à la fontaine. Heather avait pour habitude de se perdre dans ce parc. Pas qu’il soit extrêmement grand, mais elle et le sens de l’orientation, ce n’est pas vraiment ça. En tout les cas, Sara était paré pour aller courir. La tenue rien à redire, les écouteurs dans les oreilles, et déjà diriger vers le chemin entrain de trottiner. Et bien sur, Heather n’avait toujours rien trouvé pour éviter de se mettre à faire ce foutu jogging. Elle pouvait toujours simuler un malaise, mais Sara n’était pas née de la dernière pluie, et surtout elle faisait des études de médecine, elle ne se ferait pas avoir à une seule seconde. Mais bon, la jeune femme verrait bien le moment venu. Elle fit la bise à son amie avant d’afficher un grand sourire. « Désolé du retard, les gens ne savent pas conduire dans cette ville. Et puis me donner rendez vous à dix sept heures ce n’est pas le top pour éviter les bouchons. ».

« Qu’est ce qui t’arrives, tu as l’air… Enfaite, je ne trouve pas le mot, mais tu n’es pas comme d’habitude. ». On dirait qu’elle était énervée ou qu’elle avait peur, mais en même temps ce n’était pas vraiment ça. Peu importe, au moins discuter c’était une excuse pour ne pas aller courir pour le moment. On peut courir et papoter en même temps, c’est vrai, mais pour l’instant, Heather retardait le moment, et c’était le plus important. « On peut aller boire un verre si tu veux discuter… ». C’est à ce moment là que la jeune femme remarqua un peu plus loin deux garçons qui ne lâchaient pas Sara des yeux. Elle ne les avait pas tout de suite remarqués, mais maintenant qu’elle l’avait vu, elle ne voyait que ça. « C’est à cause d’eux que tu me disait de me grouiller ?! Pourquoi ils te font peur à ce point ?! Tu es parano sur les bords des fois tu sais, tu es juste canon, c’est pour ca qu’ils te regardent, ils ne vont pas te violer tu sais, surtout pas devant tout ce monde. Et maintenant je suis là !». Bon Heather ne ferait pas de mal à une mouche avec sa force de moustique, mais ça, personne n’était obliger de la savoir.
Code by Anarchy

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


HEATHER LUCA HATHAWAY
Grey's Anatomy. Nous ne voyons que ce que nous voulons voir, nous ne croyons que ce que nous voulons croire et ça marche. Nous nous mentons tellement à nous-mêmes que très vite, nos mensonges ont l'apparence de la vérité. Nous sommes tellement dans le déni que nous sommes incapables de reconnaître la vérité quand elle est sous notre nez. ❞ ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Relaxing Day (Heather)   Ven 3 Aoû - 10:01

Une blonde à dix heure. C'est Heather. Enfin, la voilà. Je retire mes écouteurs de mes oreilles. J'arrête de trottiner, mais je marche rapidement. Je lâche un gros soupir de soulagement. Je ne suis plus seule. C'est pas que je flippe, mais je ne suis pas à l'aise du tout. Elle me fait la bise et s'excuse, rapidement je lui réponds. Pas grave. Oui je n'ai pas pensé à la circulation, désolée. Dans la vie on passe notre temps à s'excuser pour tout et rien. Pour des banalités. Une coutume certainement. Je jette de petits regards en arrière. Ils sont toujours là. J'essaie de ne pas y faire attention, mais rapidement je me rends compte que Heather a remarqué. Elle me le fait comprendre. Je l'écoute. Elle me propose d'aller boire un verre pour en parler. Parler. Parler de quoi. Non je ne veux pas en parler. J'en parle jamais. Je veux bien quitter le parc par contre. Je la regarde. Je fronce les sourcils, puis j'éclate de rire. Me violer. Elle m'a prise au dépourvu. Je ne m'y attendais pas à celle-là. Ce n'est pas ce que je crains, pas du tout. Instinctivement, sans m'en rendre compte, je porte ma main à mon abdomen. Ma cicatrice, vestige du passé. Je sais que j'ai un problème. Depuis ce jour, je me méfie de tout, de tous ou presque. En Irlande, je suivais une thérapie de groupe. Depuis Providence, je ne suis plus rien. C'est un tord, je sais qu'il faudrait que j'évacue tout ça. Pas envie, je n'ai jamais aimé parler devant un psy.

Qu'ils regardent tout ce qu'ils veulent, tant qu'ils se tiennent loin de moi. Oui en plus de ça, je n'aime pas les dragueurs. Ces mecs qui vous tournent autour et qui s'y croient un peu trop. Je ne sais pas c'est comme ça. Moi, canon. Elle est gentille. C'est étrange. Moi, je ne me vois pas comme ça. Je suis quelconque, je suis normale. Rien de spécial. Je lui retournerai bien le compliment, d'ailleurs depuis qu'elle est là, il n'y a plus que vers moi que se tendent les regards. D'une blonde, ils passent à deux blondes, que demander de plus. Subitement, je n'ai plus envie de courir, pas envie de fuir. Je détache mon regard des deux gars. Je la regarde, elle. Mon regard l'analyse, elle n'a pas les baskets les plus appropriées pour faire du jogging. Je souris. Sourire en coin. C'est quoi ces baskets? Tu n'as pas l'intention de courir, je parie. Comme ça, l'air de rien, c'est qu'au fil du temps, je commence à la connaitre cette petite-là. Je grimace un peu, mon idée n'était pas si bonne finalement. Moi, j'aime ça courir quand je suis stressée. Evacuer les toxines que le corps à emmagasiné pendant la journée.

Ils se rapprochent, je ne prête plus attention. Je n'ai pas vu. Tu préfères qu'on aille faire autre chose? Tans pis, pas de jogging aujourd'hui. Je ne suis pas difficile. Les deux gars sont dans notre dos enfin derrière le mien.
"Hey les miss. On peut faire autre chose à quatre si vous voulez. Je sursaute, je manque de me mordre la langue. Purée Sara, calmes-toi. Je ferme les yeux, ils ne pouvaient pas rester là-bas, ces deux-là. Je soupire, j'ai envie de me faire plus petite qu'une souris pour déguerpir le plus vite possible. Je ne suis pas une souris, je ne peux pas filer ni vue ni connue. J'ai pas envie de me retourner. J'ai pas envie de répondre. C'est pas mon jour. Je regarde Heather presque d'un air suppliant. Je suis pathétique. Je ne me retourne pas, je reste silencieuse. J'espère qu'il vont lâcher l'affaire. C'est énervant, parce que voilà qu'ils montent le ton. Oh on vous cause les pimbêches, vous pouvez pas répondre bandes de connes? Je grimace, une fois encore. Mince, ça se gâte. Tournes-toi, réponds un truc n'importe quoi. Non, mais je ne peux pas. Heather fais-le. Pourtant, je suis la plus âgée, c'est à moi de le faire. Je me rapproche d'elle, me mets à ses côtés, mais toujours aucunes paroles. Sara, c'est une histoire sans paroles.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Heather L. Hathaway »


~ Dépot de candidature : 19/07/2012
~ Bavardages : 126

~ Job : Serveuse
~ Gps : Jamais au même endroit

MessageSujet: Re: Relaxing Day (Heather)   Ven 3 Aoû - 11:07

Heather & Sara
Heather & Sara

Relaxing day


Sans s’en rendre compte Sara ne lâchait pas les deux garçons du regard, comme si elle avait peur que s’ils sortaient de son champ de vision, ils allaient en profiter pour l’approcher. C’était un comportement étrange de sa part… Mais tout à fait intéressant pout l’étudiante qui faisait des études de neurologie. Tous les cas étaient intéressants. Et pour le coup, ce fut Heather qui ne lâcha plus son amie du regard. Observant la moindre expression qu’elle pouvait avoir et en profitait pour l’analyser. Observant le moindre regard qu’elle arborait jusqu’au mouvement de ses lèvres. Jusqu’à ce que Sara repose son regard sur elle en lui faisant une réflexion sur ses baskets. « Je plaide coupable ! ». Heather essayait d’afficher un sourire de culpabilité même si il n’était absolument pas convaincant, mais au moins, elle avait essayé. Mais chasser le naturel, il revient au galop. Heather se remit à l’observer pour comprendre ce qui n’allait pas et pourquoi elle se conduisait comme ça. Elle se surprit même à poser la main sur le front de Sara comme si cela pouvait l’aider. Enfin ca aurait put si elle cherchait à savoir si elle avait de la fièvre. Ce n’était pas le cas, mais le front de son amie était tout de même moite, et ce n’était pas dut à la transpiration. Le stress ? La peur ? L’anxiété ? Heather ne savait pas trop pour le moment et ne savait pas quoi en penser. En tous les cas, Sara n’était pas à l’aise.

C’est alors que Sara lui posa une question à laquelle Heather n’eut pas le temps de répondre. Et de toute façon, même si elle avait put, elle aurait inventé une excuse pour pas bouger son popotin de ce parc. Elle voulait en savoir plus du pourquoi et du comment deux jeunes hommes arrivaient à mettre son amie dans cet état. Oui la curiosité est un vilain défaut, mais bon, personne n’est parfait ! « Hey les miss. On peut faire autre chose à quatre si vous voulez. ». Heather ne répondit rien mais leva un sourcil d’un air interrogateur, à vrai dire elle n’en avait pas grand-chose à faire des provocations des deux garçons, tout ce qui l’intéressait, c’était comment Sara allait réagir. Et apparemment elle était tétanisée. Intéressant. Elle fermait les yeux comme si elle n’avait pas envie de voir ce qui se passait, alors qu’il ne se passer pas grand-chose à part deux mecs paumés de la vie qui voulaient faire leur numéro. Et Heather n’avait encore jamais vu quelqu’un sursauté comme ça. Comme si un loup venait de lui mordre la peau des fesses. Toujours sans rien dire Heather prit le poignet de la blondinette dans sa main et commença à observer l’allure de son pouls qui ne faisait que s’accélérer de secondes en secondes.

« Oh on vous cause les pimbêches, vous pouvez pas répondre bandes de connes ? ». Nouvelle grimace de la part de Sara qui ne dit toujours rien. Heather non plus mais pour des raisons différentes. Son amie se rapproche un peu plus près d’elle, si c’était possible. Qu’est ce qui lui faisait peur à se point ? Elles étaient dans un lieu publique, les garçons n’allaient rien leur faire, ils voulaient juste jouer la carte de l’intimidation. Heather le savait assez bien pour avoir été battue par son beau père dans son enfance. Quand un homme voulait faire du mal, il ne s’y prenait pas comme ca. Sinon miss Hathaway aurait aussi prit la poudre d’escampette. Mais là, les deux jeunes femmes ne craignaient absolument rien. Pourtant, on dirait que Sara venait de voir son pire cauchemar. Finalement face à son air suppliant, Heather prit une dernière fois son pouls qui était à son apogée et la lâcha pour se placer entre elle et son cauchemar. « Bon Monsieur je-pète-plus-haut-que-mon-cul et Monsieur le-petit-toutou-qui-suit-ce-que-fait-son-copain-comme-un-petit-chien, vous vous croyez où ?! Vous n’avez rien de mieux à faire de votre journée sérieux ?! Donc la bande de pimbêche elle vous emmerde royalement et allez vous faire voir ailleurs. ».
Code by Anarchy

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


HEATHER LUCA HATHAWAY
Grey's Anatomy. Nous ne voyons que ce que nous voulons voir, nous ne croyons que ce que nous voulons croire et ça marche. Nous nous mentons tellement à nous-mêmes que très vite, nos mensonges ont l'apparence de la vérité. Nous sommes tellement dans le déni que nous sommes incapables de reconnaître la vérité quand elle est sous notre nez. ❞ ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Relaxing Day (Heather)   Ven 3 Aoû - 14:01

Elle pose sa main sur mon front. Que fait-elle? Elle prend ma température... Voilà qu'elle me prend le poignet maintenant. Je la regarde, je hausse les sourcils une nouvelle fois. Elle est bizarre parfois. Presque autant que moi. Une lubie... Je la regarde, elle me sidère. Voilà qu'elle se met devant moi, comme un paravent, un mur empêchant quiconque de m'atteindre. C'est étonnant, ça devrait être le contraire. Elle a du répondant, elle. Je la regarde, je regarde son dos. Elle les envoie bouler royalement. Je n'y peux rien, c'est plus fort que moi. Sous la surprise, je me mets à éclater de rire. Il faut dire que voir leur deux têtes, là ça vaut vraiment de l'or. Ils sont aussi décontenancés que moi. Très vite, je fais mourir ce rire au bord de mes lèvres. Mince, ça n'a pas plus. De leur air pantois, voilà qu'ils me fusillent du regard. J'ai le chic pour les retournements de situations. C'est pas bon, là... Je pose une main sur l'épaule de Heather. Je voudrais qu'elle recule, mais je n'arrive pas à sortir un seul mot. Diable, ce que je peux être cruche. J'aurai mieux fait de ne pas rire. C'était spontané, j'ai pas pu m'en retenir.

"Pote, t'as vu regarde y'a le moustique qui vrombit dans tous les sens. C'est que ça pique ces petites bêtes la. " Ils passent à l'offensive. C'était à prévoir. Elle les a traité de chien-chien, petit toutou, c'est jamais bon de piquer des mecs dans leur orgueil. C'est la dernière chose à faire, même. Sans le vouloir, je recule d'un pas. Faute à moi, ça attire un autre regard sur moi. Tu ris. Tu trouves ça marrant, la grande. Je vais te faire passer l'envie de rigoler. Aie. Ma main presse l'épaule de Heather un peu plus fort. Mes antennes "invisbles" se mettent à s'agiter. Radar à ennui. C'est pas bon, pas bon du tout.
Heather... On se casse. Viens. Je prie intérieurement pour qu'elle m'écoute, pour ne pas qu'elle réplique. Je ne suis pas douée, j'attire les soucis. Je ne sais pas pourquoi, mais ça m'arrive un peu trop souvent en ce moment. J'ai envie de la prendre par le bras et de partir en courant. Je ne suis pas très courageuse. Je ne le suis plus. J'ai pas envie d'avoir des ennuis. Ils ne me paraissent pas vouloir lâcher l'affaire. Pourquoi faut-il qu'il y ai toujours des imbéciles pour se la jouer gros malabars effrayants. Moi, ils m'effraient en tous cas. Dieu ce que je donnerais pour en finir avec cette maudite peur que je ressens parfois. Pour être un peu plus comme, elle, un peu plus comme avant.

C'est bon du calme. On va s'en aller, pas besoin de s'énerver. Je trouve le courage de dire quelque chose, même si j'ai vaguement l'impression que ce que je dis ne sert strictement à rien. Le second gars pose alors les yeux sur moi. Tiens, elle a une langue et elle sait s'en servir. Tu veux pas venir me faire voir si elle fait d'autre choses encore? Non... J'ai bien entendu? Non, mais je n'y crois pas, il y a vraiment des imbéciles sur terre. C'est bon, ça suffit à me faire taire. Je n'en pense pas moins pourtant. Bande de crétins. Ce genre de mecs n'auront jamais que mon dédain, le plus pur encore faut-il que je le dise alors que je ne sais faire que le penser. J'aime pas la tournure que prend la situation. J'ai envie de m'en aller sans demander mon reste. Encore faudrait-il qu'elle se décide à bouger aussi. Je tire un peu sur son bras, alors que des regards se posent sur notre quatuor. Ils font quelques pas en arrière. Ouf. Le monde très certainement. Je me décide enfin à bouger un peu. J'avais l'air d'une plante enraciné dans le sol, deux minutes plus tôt. J'entraîne mon amie avec moi. Bien dis-donc c'est pas mon jour aujourd'hui. Je ne serais pas contre ce petit verre finalement. Le quatuor s'est séparé, pour le moment... Définitivement, moi j'espère.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

« Heather L. Hathaway »


~ Dépot de candidature : 19/07/2012
~ Bavardages : 126

~ Job : Serveuse
~ Gps : Jamais au même endroit

MessageSujet: Re: Relaxing Day (Heather)   Dim 5 Aoû - 20:08

Heather & Sara
Heather & Sara

Relaxing day


Suite à la provocation de miss Hathaway, beaucoup de choses partent en cacahuètes… D’abord les têtes de deux garçons qui tombent de haut en voyant une petite blonde d’un peu plus d’un mètre soixante les envoyer royalement paitre, c’est franchement drôle, à tel point que l’amie de la blondinette ne peut s’empêcher d’éclater de rire alors qu’elle n’avait pas prononcé un mot et avait été tétanisée depuis que les mecs les avaient abordés. Mais le rire de Sara ainsi que le sourire narquois de Heather s’envolent vite lorsque deux regards noirs les mitraillent. Si un regard pouvait tuer, les deux jeunes femmes seraient mortes à l’heure qu’il est. Faut croire qu’ils n’ont pas vraiment apprécié qu’elles se foutent de leurs gueules. Heather se doutait qu’ils n’allaient pas non plus les agresser, mais ils n’avaient pas l’air de vouloir abandonner la partie maintenant. C’était malin. Sara mit la main sur l’épaule de la jeune femme pour la prier de reculer… Ce que bien sur elle ne fit pas. Heather avait trop de fierté pour ça. C’est vrai qu’elle avait l’air ridicule face à deux hommes qui faisait trois tête de plus qu’elle et qui avait deux fois sa carrure, mais plutôt mourir que de se rabaisser devant eux. Elle s’était déjà laisser faire à plusieurs reprises des années auparavant, c’en était fini.

« Pote, t'as vu regarde y'a le moustique qui vrombit dans tous les sens. C'est que ça pique ces petites bêtes la. » . Alors là c’est la chose qu’il ne fallait pas dire. Le genou de Heather était bien partit dans sa lancée pour atterrir dans les bijoux de famille de celui qu’elle avait traité de chien chien qui suit son copain, mais c’était sans compter sur la frousse de Sara qui revient vite à la surface et qui attira le regard des jeunes garçons qui se déplacèrent de quelques pas pour porter leur attention sur l’étudiante en médecine. Si bien que le genou de la jeune femme atterrit finalement dans le vide… Et elle fut entrainé prise dans son élan et se retrouva face contre terre, popotin en l’air. Heather se releva tant bien que mal sans avoir l’air ridicule alors que la main de Sara se remet à agripper son épaule encore plus fort. Que lui était-il donc arrivé pour qu’elle ait une peur panique à ce point ?! La blondinette jeta un regard en biais à son amie, toujours pour observer ses réactions mais tout de même sans perdre de vu les deux indésirables. Ils commençaient vraiment à lui taper sur le système ces deux là. « Heather... On se casse. Viens. ». L’intéressée ne dit rien mais posa son regard sur son amie avec un sourire en coin pour lui faire comprendre qu’elle n’avait pas l’intention de bouger ses fesses d’ici et de lâcher l’affaire. C’était plus fort qu’elle. Du coup, Sara prit les choses en main, voulant prendre les jambes à son coup le plus vite possible. Que lui était-il donc arrivé pour avoir un traumatisme pareil ?! Nouvelle phrase à connotations sexuelles de la part du duo diabolique. Franchement, les mecs sont tous des porcs.

Sara finit par la tirer par le bras pour qu’elle la suive. Cette fois, la blondinette ne fit aucune résistance même si elle en avait très envie. Les deux garçons n’avaient pas l’air décidé à être sur leurs talons. « Oui, allons prendre un verre, je vais te faire boire et te faire parler ma belle. ». Heather n’était pas décidée à lâcher l’affaire. Face à ces deux mecs, Sara avait perdu tous ces moyens. Elle avait transpiré alors que le temps n’était pas vraiment au rendez vous, et son cœur s’était affolé. Elle avait eut un traumatisme, et miss Hathaway était bien décidé à la faire parler. Un jour la curiosité allait la tuer. Mais pas aujourd’hui. « Tu veux aller où ? ». Le Blackstone Park était un parc à l’intérieur de la ville, il y avait donc beaucoup de rues avoisinantes, et donc beaucoup de cafés, de bars et de bistrots en tous genres. « Je te propose qu’on aille se chercher un truc à boire là ». Heather lui montra un petit bar à côté de l’entrée du parc. « Et qu’on vienne boire près de la fontaine. C’est quand même plus agréable de passer du temps ici assise dans l’herbe, plutôt que là-bas assise sur leurs chaises miteuses. ».
Code by Anarchy

▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪


HEATHER LUCA HATHAWAY
Grey's Anatomy. Nous ne voyons que ce que nous voulons voir, nous ne croyons que ce que nous voulons croire et ça marche. Nous nous mentons tellement à nous-mêmes que très vite, nos mensonges ont l'apparence de la vérité. Nous sommes tellement dans le déni que nous sommes incapables de reconnaître la vérité quand elle est sous notre nez. ❞ ©️ CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Invité


« Invité »



MessageSujet: Re: Relaxing Day (Heather)   Mer 8 Aoû - 12:53

Je souffle, je laisse échapper un soupir de soulagement. En venant, je ne pense pas que j'aurai droit à tout cela. Je voulais courir, me dépenser, tranquillement passer un bon moment entre amies. Bon, Heather n'a pas envie de courir, c'est pas grave. Le droit à cette scène-là, c'était pas prévu. Les choses arrivent pour une bonne raison. Sans qu'on ne demande rien, parfois. Je flippe, non j'ai flippé, je ne flippe plus maintenant qu'on s'éloigne d'eux. Ils semblent avoir lâché l'affaire, nous lâcher enfin la grappe. Les chosent auraient pu aller plus loin. La provocation de la petite blonde, mon rire inattendu... La représentation, la scène de Vaudeville est passée. La tension retombe. Mon stress n'est pas monté jusqu'à son paroxysme, mais presque. Un verre. Oh oui j'en ai bien besoin là. Elle veut me faire parler. Oui, je sais ma réaction était inadaptée, bizarre, étrange, tout ce que vous voulez. Trop poussée, mais pas surjouée. Ma main se porte encore involontairement sur mon côté. Cicatrice toujours bien cachée. Elle m'a valut quelques jours de coma. J'aurai pu y rester. Parler, je n'ai pas envie d'en parler. Mauvais souvenir, passé douloureux. Il vaut mieux enterrer tout ceci, à gros coup de pelle. Oublier, c'est ce qu'il faut que j'arrive à faire... Enfin.

Je lui souris, elle tient à comprendre. Je serais incapable de lui expliquer. Je peux toujours lui broder un joli mensonge, pour embrouiller les pistes. Je mens rarement, jamais même. Parfois mentir c'est mieux, parfois pas. Je voudrais déjà éluder les questions qu'elle va me poser. Je veux aller où? Chez moi, rentrer à la maison. Je regarde dans la direction de l'endroit qu'elle me propose. Oui, parfait tant que je prend un verre pour me remettre de mes émotions. D'un thé glacé, mon choix est passé à une bière. Un truc plus fort, pas trop fort. C'est pas le moment de me rendre ivre. J'aime pas être ivre. Retourner dans le parc, au grand air. Oui ça aussi ça me tente. Il fait beau, pourquoi gâcher notre en temps en terrasse. Elle a raison, elle est censée la petite. Surtout, elle m'a impressionnée. Je n'aurais pas pensée qu'elle s'opposerait avec autant de fermeté. Un sacré petit bout de femme. Elle est tout ce que je ne suis plus. J'en viens même à l'envier. Il me faut quoi un second électrochoc pour me réveiller.

Oui viens, on y va. Tu m'as impressionnée tout à l'heure. J'ai pas besoin de te prendre sous mon aile dis donc! Je lui souris. Un grand sourire. Je regarde derrière nous, juste quelques seconde. Je la prends par le bras, on traverse. J'ai envie de cette bière bien fraîche, je ne pense plus du tout à courir. Adieu le jogging, bonjour la détente. Enfin, s'il est possible que je me détende un peu... Oui, je peux avec elle je me sens bien, en sécurité. Elle me mets de bonne humeur. Je l'aime bien cette petite, un peu comme une protégée, alors que finalement c'est elle qui semble me protéger. Ironie du sort. C'est l'inverse qui semble marcher finalement. Un fois au bar, je commande ma bière et bien fraîche s'il-vous-plaît. Je la regarde. Tu prends quoi Heath'? C'est moi qui offre ! Je peux bien le faire, elle m'a tirée une épingle du pied.
Revenir en haut Aller en bas


« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Relaxing Day (Heather)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Relaxing Day (Heather)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Heather Ciabattino Stanam Williams
» Heather Stevens Williams
» Présentation: Heather Night [validée]
» Heather ♦ Une petite chose fragile dans un monde de brutes
» Heather Lannister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROVIDENCE – BÊTA HOUSE ::  :: Wayland Square :: Blackstone Park-